Chroniques Musiques

Something A La Mode – Endless Stairs

 

artworks-000073891860-4gjnnu-t500x500-1

Something A La Mode – Endless Stairs

Cinq ans qu’on l’attendait ce nouvel opus, cinq longues années d’attente. C’était dur, mais ça valait le coup d’attendre. Dès les premières notes de l’album, impossible de ne pas reconnaître le style si particulier du duo électro « baroque » (Karl Lagerfeld si tu m’entends). Sur le premier titre, on y retrouve le petit violon, le violoncelle, une basse bien dosée et un rythme assez doux. La voix de Dan Black s’y accorde parfaitement et la combinaison est réussie. Le tout a d’ailleurs été clipé début Janvier.

La seconde piste, qui ressemble plus à un interlude qu’à un morceau, me transporte en pleine hiver sur les terres de Whesteros. Une sorte de B.O. de Game of Thrones dans une version plus à la mode, sans mauvais jeu de mots.

Le troisième morceau, en collaboration avec le groupe DWNTWN, marque cet album par son côté à la fois joyeux et dansant, mais aussi par le côté mélancolique de la voix de Jamie Leffller, contrastée par celle de Robert Cepeda. Je prédis que ce morceau va tourner pas mal dans les écouteurs cet été.

Le morceau qui suit est un peu plus sombre et les notes sont à dominance plus graves. C’est le genre de titre qui s’écoute dans sa voiture à trois heures du matin en faisant le tour du périph. Tout l’inverse du morceau qui suit, un des meilleurs morceaux de l’album. Une douce symphonie sur fond de mélancolie d’amour, qui surprend par la tournure quelle prend vers la fin du morceau. Je vous laisse découvrir ça de vous même pour ne pas vous gâcher la surprise., mais la chanteuse Lola fait une très belle prestation.

Vient ensuite le surprenant Prophet 21, déjà clipé en Septembre dernier, dans lequel on pouvait suivre la nuit très mouvementée de Vanessa Guide et Dimitri Storoge. Un titre à la fois doux et violent, apaisant et angoissant ; un subtil mélange de styles.

« Tunnel of Love » : déjà le titre veut tout dire. Une vague de douceur, d’amour et de mélancolie, le tout exprimé avec de jolies notes de piano. Le morceau qui suit est très rythmé, les violons et les synthés ont la part belle, et c’est très plaisant. On y remarque la présence d’Adam Joseph au chant, et l’utilisation de sonorités assez inédites de la part du duo parisien.

« Architecture » c’est un morceau étonnant. Un peu angoissant au début, avec une ambiance semblable à celle que je peux ressentir à l’église, je sais pas trop quoi penser parce que je suis pas habitué, donc j’attends. Doucement, au milieu de toutes ces sonorités, s’élève un petit synthé qui va venir s’installer dans mes oreilles. Curieux, j’attends encore. Là, le second synthé, celui que j’attendais tant, vient me claquer aux oreilles et me faire bouger inévitablement la tête. L’attente en valait la peine, le morceau est un petit chef d’oeuvre.

Un peu de tendresse pour me remettre de mes émotions, le titre « Endless Stairs » vient se poser doucement, au bout de 45 minutes d’écoute de l’album, avec des sonorités violon/violoncelle toujours aussi bien travaillées. La fin approche, le titre « Julius » fait place à des notes de piano, instrument peu utilisé par nos camarades, mais qui pourtant ne me laisse pas indifférent. Le morceau vient se stopper étonnamment en plein milieu, pour repartir sur des notes encore plus belles. Ce morceau a facilement sa place dans une B.O. de film.

L’album se finit sur un très beau morceau de 6 minutes. Du violoncelle et de l’amour. Les fans de cinéma reconnaitront surement le nom de la star japonaise Rinko Kikuchi (Babel, Pacific Rim, 47 Ronin) présente en featuring sur ce morceau. Sa belle voix vient sublimer ce titre déjà magnifique à la base et apporter une touche de glamour en plus. Un dernier morceau très soigné, pour un album très soigné. J’ai été charmé. Pour vous faire patienter jusqu’à la sortie de l’album le 21 Avril prochain, je vous laisse avec ce mimimix…

Tracklist :

01. Toy Spark Gun (feat. Dan Black)
02. After The Rain
03. On My Mind (feat. DWNTWN)
04. Kairos
05. Somebody’s Gonna Love Me (feat. Lola)
06. Prophet 21
07. Tunnel Of Love
08. Losing Game (feat. Adam Joseph)
09. Architecture
10. Endless Stairs
11. Julius
12. Versailles No Bara (feat. Rinko Kikuchi)

Articles similaires

NANCY – L’artiste Mire vient de sortir son premier EP Entièrement réalisé et produit en indépendance par l’artiste nancéien Mire, le projet "A Meaning of Love" vient de sortir en digital et en streaming
REPORT – Jardin du Michel, Jour #1 : Feder, Jabberwocky, Lorenzo, 2 Many Djs… Pour sa treizième édition, hors de Bulligny cette fois, à Toul précisément, le festival du Jardin du Michel a réuni des artistes divers et variés
CONCOURS – 2 Pass 3 jours à gagner pour le Jardin du Michel Pour la 13ème édition du Jardin du Michel, nous organisons un concours pour faire gagner 2 Pass 3 jours pour assister à l'intégralité du festival
INTERVIEW #36 – Roméo Elvis au Chill Up Festival À l'occasion de la 5ème et dernière édition du Chill Up Festival, nous avons interviewé le belge Roméo Elvis... une rencontre riche et intéressante !
CONCOURS – 2×1 place pour assister au concert de Laura Cahen à la Salle Poirel Après avoir publié deux EP et donné plus de 150 concerts, Laura Cahen débarque à Nancy à l'occasion de son nouvel album intitulé "Nord"
Lire les articles précédents :
Bromance Night – Savoir-Faire x L’Envers Club x L’Autre Canal Nancy (03/05/14)

Savoir-Faire x L'Envers Club x L'Autre Canal Nancy Présentent La Bromance Night - A l'occasion du Bromance Spring Tour, les deux places fortes de la musique nancéienne s'unissent le 3 Mai pour vous proposer une soirée qui s'annonce inoubliable....