Chroniques Musiques

Beeby – Ad Hominem

Beeby

Beeby – Ad Hominem

Beeby, Sébastien de son prénom, vient de sortir son nouveau projet, intitulé Ad Hominem le 17 Mars dernier. Nous sommes revenus sur cette nouvelle release du jeune Parisien, en décryptant le projet pour vous.Le projet commence sur un Prélude, reprenant la définition Wikipédia du terme “Ad hominem” : “La locution latine Ad Hominem, sert à désigner un argument de rhétorique consistant à confondre un adversaire en lui opposant ses propres paroles ou ses propres actes. Fréquemment considéré comme un sophisme, il permet de discréditer des arguments adverses sans les discuter, mais en s’attaquant à la personne qui les présente.

S’ensuit une courte présentation de l’EP et des remerciements pour ses fans. Le premier morceau démarre sur une instru trap et sur un texte plutôt bien écrit, dans le prolongement du prélude, à nouveau il s’adresse à son public : “C’est vrai qu’dans la merde parfois je pense à vous / Quand j’me plie en quatre pour que tu trouves ça cool.” Le second morceau Para Bellum, déjà connu du grand public grâce au clip qui est sorti en Décembre dernier, marque bien la couleur de presque tout l’EP : des instrus trap et des textes très égotrips. “Pénis dans la bouche tu vas articuler / Jusqu’à la gorge t’es partie dégueuler

 

Le troisième morceau est dans la lignée des deux précédents, encore une instru Trap et des textes crus. A noter la reprise de la célèbre punchline de Lunatic : “Pas l’temps pour les regrets, les erreurs n’appartiennent qu’à nous même.” Viens le 4ème morceau de l’EP, certainement le meilleur. Une instru douce de John Kercy et des textes à base d’une petite love story. Ce morceau a également été clipé, une semaine avant la sortie du projet.

 

Jour d’après est le morceau le plus technique de Beeby, un flow très rapide, une instru insolite, le boulot est fait. Vient ensuite Ad Vitam Aeternam, second morceau produit par John Kercy, un piano très mélodique et des phases marquantes, comme celle-ci : “Elle est passée l’époque où je griffonnais des phrases / J’approche de la schizophrénie à force de changer de phase

Le dernier morceau de ce projet A la Kool est sympathique, à écouter après une grosse journée de boulot, posé. Le petit vocal sur l’instru à un petit côté apaisant. Le projet se finit avec un remix du morceau Para Bellum par ChapsyHouss WayssKostan et Luidji.

En résumé, un bon EP. Violent au début, les paroles sont brutes et frappantes puis l’EP s’apaise et termine en douceur à la fin, avec des morceaux plus softs. Beeby nous montre qu’il peut varier son style et son flow, poser sur des instrus aussi bien trap que douces, tout en gardant un bon niveau.

Articles similaires

INTERVIEW #37 – Les Gars du Coin Découvrez dès maintenant notre interview des Gards du Coin, artistes de Nancy, à l'occasion de la sortie de leur projet #ALOHA
Interview – Rencontre avec Kikesa, le prodige rap nancéien ! Rencontre avec Kikesa, le phénomène de la scène rap nancéienne. Il a répondu à nos questions lors du concert d'Orelsan et Nekfeu au Zénith
Jardin du Michel 2018 – Retour sur une belle édition ! Retour sur une belle édition 2018 du célèbre festival lorrain du Jardin du Michel ! IAM, Thérapie Taxi, Vald, Kikesa, The Bloody Beetroots...
Best Of 2017 – Les meilleurs morceaux de l’année En ce début d'année 2018, nous faisons un petit récapitulatif de l'année 2017 en musique... On vous donne nos morceaux préférés de l'année !
CONCOURS – 2×1 place à gagner pour l’Opening de L’Ostra Club À l'occasion de l'opening de L'Ostra Club pour sa saison 2017-2018, on organise un concours pour vous faire gagner 2x1 place pour assister à la soirée
Lire les articles précédents :
Bigflo & Oli – Le Trac

Bigflo & Oli - Le Trac Pour ceux qui ne connaissent pas, Bigflo et Oli sont deux jeunes rappeurs issus de la scène musicale toulousaine qui commencent à se faire une petite place dans le monde du rap. Ces...