French Do It Better

French Do It Better #2 – Yuksek

yuksek-1

French Do It Better #2

Cette semaine, on va se pencher sur un artiste qui nous vient de Reims : Pierre-Alexandre Busson, plus connu sous le nom de scène Yuksek. Le trentenaire, dont le nom veut dire “Haut” en turc, a marqué depuis un peu plus de 10 ans maintenant la scène électronique française. Machine à tube et producteur polyvalent, il se fait vite une place importante dans le milieu. Pour les amateurs, ses morceaux les plus notables sont les titres “Tonight” et “Extraball” présent sur son premier album Away From The Sea.

Pour les connaisseurs, sa discographie ne s’arrête pas là, et il mérite qu’on en parle. Yuksek c’est deux albums, pas moins de 9 EPs solos, un projet avec Brodinski (du nom de The Kraysdes remix de folie et la création d’un label. Autant dire que notre copain n’a pas chômé. Dans ses productions les plus impressionnantes, il faut citer le morceau “On a Train” présent sur l’album Living on the Edge of Time qui nous prend dès les premières notes…

Impossible de ne pas reconnaître sa basse si douce et ses synthés si travaillés dans chacun de ses morceaux. En dehors de ses productions, Yuksek c’est aussi des remix d’une qualité rare. Je pense notamment au remix du morceau “Give You Up” de Crayon feat. KLP pour la release de l’EP de Crayon sur Partyfine, son propre label. De la disco-funk-garage qui fait plaisir aux tympans.

Dans un registre un peu différent, on peut également citer le remix du titre “Inside Of Me” de Montmartre. La symbiose du vocal avec les synthés et la basse est envoûtante, sans parler du break en milieu de morceau, qui redonne une autre dimension au morceau. De la production, de la belle production.

Je pense qu’il est temps de parler du remix du morceau “Genius” de C2C car c’est une sacré perle. Des notes prenantes, un vocal planant, une basse qui monte… et hop, la magie opère. On vous laisse vous languir de ce met délicieux.

Pour finir, je pense que l’idéal serait de vous passer le remix du morceau “Touch Ground” de Griefjoy. Un morceau au premier abord un peu deep-house, avec une basse bien prononcée et un synthé dansant qui s’accordent parfaitement avec le vocal d’origine. Une sorte d’ambiance dark-douceur. On ne vous en dit pas plus, la fin du morceau est pas trop descriptible, c’est que du kiff !

Je vous invite, comme toujours, à vous procurer sa discographie complète car c’est un régal quand on y prête une attention particulière. Un univers bien à lui qui n’attend que d’être exploré !

Articles similaires

Lire les articles précédents :
Don’t Miss It #9

Don't Miss It #9 On commence tout de suite par le nouvel L.P de Para One du nom de Club, dont la quasi-totalité des sons proviennent de Passion refaçonnés en reprises. Un L.P sorti chez...