Don't Miss It

Don’t Miss It #13

Photo-Emmanuel-Cossu-31

On commence cette chronique par un remix de “Drowning” : le morceau de l’américaine Banks refaçonné par Tom Demac. Il nous joue ce titre avec un tempo plus lent, des sons hypnotiques et des voix qui viennent sublimer celle de Banks ; tout en restant dans un registre techno, pour que cela soit plus dansant que l’original.

L’australien Chet Faker fait encore parler de lui. Très actif ces derniers temps depuis la sortie de son album, il revient avec une collaboration avec GoldLink. Un mélange parfait et très harmonieux. Entre le flow voluptueux de Chet et un son hip-hop-soul, c’est un son éloquent qui nous rappelle certains sons des années 90. Juste parfait pour votre playlist de l’été.

Si Lido n’était pas présent chaque semaine dans cette chronique, ce ne serait pas une semaine normale. De nouveau fidèle au poste, il revient avec un remix de la chanteuse danoise .

On parle un peu des morceaux français maintenant avec Darryl Zeuja alias Areno Jazz, et Hologram Lo : deux membres actifs du groupe 1995 entre autre. Ils nous ont sortit un son avec un flow extraordinaire et une prod old school, très groovy, comme on les aimes. La nouvelle génération promet de cartonner plus qu’on ne le pense.

Vient ensuite mon premier coup de coeur de la semaine. Toujours un français à la baguette. Après l’énorme succès de son album intitulé Aleph, notre cher Gesaffelstein signe un remix éclatant de son propre titre Hate Or Glory. En deux mots : explosif et surprenant.

Le deuxième coup de coeur de la semaine vient du groupe américain Glass Animals qui ré-interprète avec classe le célèbre titre Love Lockdown de Kanye West. Un son où les basses sont maitres, une voix très blues/jazz, un titre classe, voluptueux et exotique. Un véritable coup de coeur pour ce son.

Troisième et dernier coup de coeur pour le duo Boys Noize et Chilly Gonzales. Qui aurait pu imaginer que Boys Noize ferait un son calme ? C’est une énorme surprise, un mélange des genres, où le piano prend le dessus sur l’électro et nous emporte par sa sonorité. Suite à cela Boys Noize sublime le piano avec des samples très légers, très doux. L’album de Octave Minds est prévu pour septembre prochain. On a vraiment hâte de découvrir la suite car je suis déjà séduit par ce morceau. Pour notre bonheur à tous, il est en téléchargement gratuit.

Bonne semaine à vous, bisous et à la semaine prochaine !

Articles similaires

Lire les articles précédents :
Boyhood : un film tourné sur une durée de 12 ans, avec les même acteurs !

Qu’est ce qu’un film pour vous ? Question pointue me direz vous. Certes, mais n’est ce pas le simple fait de raconter un histoire ? Le principe de « Boyhood » est simple et d’autant plus parfait...