Uncategorized

Emma Watson : un émouvant discours sur le féminisme

emma

Le 20 septembre dernier, l’actrice Emma Watson (Hermione dans Harry Potter, personne n’a pu passer a côté) a donné un discours impressionnant de maîtrise et d’intelligence au siège de l’ONU Femmes pour le lancement de la campagne HeForShe.

L’ambassadrice de bonne volonté de l’ONU n’en est pas a son premier coup d’essai. Rappelez-vous, après qu’un homme politique turc ait fait remarquer que c’était peu élégant pour une femme de rire à gorge déployée, elle n’avait pas hésité à publier une photo d’elle, hilare, un pied de nez à cette remarque et une occasion de rappeler qu’il était important de mettre un point d’honneur sur l’égalité des droits pour les hommes et les femmes.

Cette fois-ci, c’est grâce a un discours emprunt d’exemples personnels qu’elle a appelé les hommes à devenir avocats de la cause féministe. Car rappelons que le féminisme, comme elle l’a bien fait dans son discours, est « Croire qu’hommes et femmes devraient être égaux en droits et avoir les mêmes chances. C’est une théorie d’égalité des sexes sur les plans politique, économique et social. » et non pas vouloir une domination des femmes sur les hommes.

Elle a également rappelé que cette non-égalité des sexes pouvait être préjudiciable pour les hommes. Le rôle de parent de son père était moins valorisé que celui de sa mère, ses amis hommes ne pouvaient pas se permettre d’être sensibles…

« Quand j’avais 8 ans, je ne comprenais pas pourquoi on me qualifiait d’autoritaire, sous prétexte que je voulais diriger les pièces de théâtre que l’on présentait ensuite à nos parents. Personne ne disait ça à un garçon s’il faisait la même chose. Quand, à l’âge de 14 ans, j’ai commencé à être sexualisée par la presse, quand, à 15 ans, mes amies ont quitté leurs équipes de sport préférées pour ne pas “risquer” de prendre trop de muscles, quand, à 18 ans, mes amis garçons sont devenus incapables de parler de leurs sentiments, alors j’ai décidé que j’étais féministe. »

L’égalité des sexes est bien l’affaire de tous, et comme elle le rappelle si bien :

« Si les hommes n’ont pas à être agressifs afin d’être acceptés, les femmes ne se sentiront plus obligées d’être soumises. Si les hommes n’ont pas à contrôler, les femmes ne seront pas contrôlées. Les hommes et les femmes devraient se sentir libres d’être sensibles. Les hommes et les femmes devraient se sentir libres d’être forts. »

Un discours émouvant et intelligent qui permet de prendre pleinement conscience que le féminisme n’est pas un gros mot, et que c’est l’affaire de tous, pas seulement d’une partie de la planète, mais bien de tous les hommes et les femmes, car c’est l’humain dans sa globalité qui est concerné. Comme elle le dit, si ce n’est pas vous, si ce n’est pas maintenant, alors le mal continuera son chemin car les gens bien n’auront rien fait pour l’arrêter.

Articles similaires

INTERVIEW – Rencontre avec Loa Lis, créatrice de vêtements Rencontre avec Lisa, une créatrice qu'on a pu rencontrer pendant le P'tit Bazart.
JEUX – Jouer à un FPS sur Chatroulette On trouve vraiment de tout sur Chatroulette.
Lire les articles précédents :
EVENT – L’Ososphère 2014 : les 20, 26 & 27 Septembre

Ososphère 2014 Tu es nostalgique des festivals proposés cet été ? Ne cherche pas plus loin, L’Ososphère à une solution à ton problème. L’Ososphère fait son retour après une très belle édition en 2013, avec...