Interviews Musiques

Interview #7 – Da Yan

Da Yan - Interview

Rencontre avec Da Yan, passionné de musique, directeur artistique, et bientôt producteur ? DJ résident à l’Envers Club depuis 4 ans maintenant et organisateur des célèbres soirées Call Your Mama ; il a accepté de nous recevoir, chez lui, pour répondre à toutes nos questions.


Salut Yan peux-tu te présenter ?

Moi c’est Yan. Comme tu l’a dis, je suis Dj à L’Envers Club. Pour moi c’est la quatrième saison là-bas.

Pourquoi avoir choisi comme nom de scène Da Yan ?

Alors là c’est la question piège. En gros, la première fois que j’ai mixé dans une soirée, je n’avais pas de nom de scène. J’étais avec des amis et l’un d’eux a sorti “Da Yan” et depuis le nom est resté.

Qu’est-ce qui t’a inspiré à devenir deejay ?

Plein de choses. En premier la musique, ou plutôt l’amour de la musique. J’ai aussi des amis qui pratiquent le deejaying, cela m’a permis de les observer et de voir ce que c’était. Cela m’a tout de suite plu.

On te connait en tant que résident à L’Envers Club, mais quel était ton parcours avant ?

Avant L’Envers Club, j’étais au Sofa à Essey-les-Nancy. C’est dans cette boite de nuit que j’ai appris à être DJ. J’étais directeur artistique à la base, donc je ne mixais pas, mais le résident est parti pour un autre club et j’ai repris sa résidence.

Sur quel logiciel mixes tu, et quel est ton matériel ?

Je mixe essentiellement sur vinyles avec Serato. J’ai deux platines MK2 et une Rane TTM57 en table. J’ai déjà mixé sur CD mais j’ai moins accroché.

Quand tu mixes, qu’est ce qui te fait le plus plaisir ?

Ce qui me fait le plus plaisir c’est la reconnaissance du public. Les DJs sont là pour faire danser les gens et créer une ambiance. Le mieux, c’est le public qui vient te voir à la fin pour te complimenter.

En dehors de L’Envers Club que fais-tu ?

Je travaille aussi aux Loges à Saint Julien les Metz. C’est un autre type de discothèque. Je travaille aussi au Mouton Electrique, un bar sur Nancy. En gros, je travaille exclusivement dans la musique, mais si tu veux tout savoir, avant j’étais moniteur dans une Auto-Ecole. J’ai arrêté pour me consacrer à la musique.

On te connait également pour les soirées Call Your Mama que tu organises. Peux-tu nous raconter le parcours de ces soirées et leur avenir ?

Le parcours est un peu long, on a commencé ces soirées il y a 4 ans. L’objectif était de faire une soirée à la cool sans tomber dans le ghetto. La première année, le public n’étais pas très présent, mais on avait de bons retours. Au fil des saisons, le concept a commencé à prendre. J’ai bossé avec des amis pour faire évoluer le concept et j’ai proposé des gens plus connus et des artistes plus pointus. J’ai essayé de varier la programmation avec des mecs comme Cut Killer, Just Blaze… et des gens moins « populaires » comme Dj Epps, Lady S. Maintenant on nous fait vraiment confiance par rapport à ce concept.

Quels sont tes futurs projets ?

Me mettre à la production et faire de plus en plus de dates.

Quels sont les artistes qui t’ont inspiré ? Est ce qu’il y a des noms qui t’ont donné l’envie de te lancer dans une carrière de DJ ?

Je vais citer Cut Killer. Je suis issu de cette génération qui écoutait ses mixtapes. À part lui, il y a eu beaucoup Dj Pone (Birdy Nam Nam) pour le coté technique, et également son rôle dans le groupe Triptik.

Quel son est indispensable dans ton set ?

Pas d’indispensable. Je cherche juste à faire un set propre qui se différencie des autres. Il faut surtout qu’il reste dynamique.

Quels sont les artistes, dans le domaine de « l’electro » et du « rap » qui sont au top pour toi lors de cette année 2013-2014 ?

Dans le domaine de l’électro, je dirais A-Trak. Il est assez complet comme DJ, c’est pour cela que je l’apprécie. Je dirais également Diplo avec son groupe Major Lazer. Il fait pas mal de productions teintées hip-hop, tout en faisant de l’électro. Et en France, niveau rap, je dirais Joke. Il arrive avec un concept novateur.

Quel est ton meilleur souvenir, le meilleur moment que tu as passé avec un artiste ?

C’était avec Cut Killer, à la derniere Call Your Mama. J’ai eu la chance de le côtoyer à plusieurs soirées, mais faire un Back 2 Back avec lui était vraiment un bon moment. (ndlr : un B2B est un moment où deux Dj jouent ensemble sur scène).

Questions diverses : Pour toi une bonne paire de chaussures, c’est ?

Une paire de Sneakers Old School comme la Air Jordan, que ce soit la 1, la 2, la 3 ou la 4. Sinon, il y a les Nike Air Max 90 ou la Nike Air Max One.

Une bonne émission de télé pour toi, c’est ?

C’est pas de la télé réalité déjà, mais plutôt une émission culturelle. J’aime beaucoup les documentaires.

Pour toi la bonne série, c’est ?

The Walking Dead et Breaking Bad, au même rang. Après, je suis aussi fan de séries comme Californication.

Un bon jeu vidéo, c’est ?

Les jeux arcades, en 2D.

La question du boss : Quel est ton sandwich préféré chez MacDo ?

Le Royal Cheese, c’est une valeur sûre.

Et bien merci Yan !

Merci à toi, et à bientôt !


Articles similaires

Dour Festival : reportage croisé d’un fan de techno et d’un fan de rap Deux de nos rédacteurs spécialisés en musique ont été en Belgique, au Dour Festival, pour faire un reportage croisé, entre fan de rap et de techno
NANCY – L’artiste Mire vient de sortir son premier EP Entièrement réalisé et produit en indépendance par l’artiste nancéien Mire, le projet "A Meaning of Love" vient de sortir en digital et en streaming
REPORT – Jardin du Michel, Jour #1 : Feder, Jabberwocky, Lorenzo, 2 Many Djs… Pour sa treizième édition, hors de Bulligny cette fois, à Toul précisément, le festival du Jardin du Michel a réuni des artistes divers et variés
CONCOURS – 2 Pass 3 jours à gagner pour le Jardin du Michel Pour la 13ème édition du Jardin du Michel, nous organisons un concours pour faire gagner 2 Pass 3 jours pour assister à l'intégralité du festival
INTERVIEW #36 – Roméo Elvis au Chill Up Festival À l'occasion de la 5ème et dernière édition du Chill Up Festival, nous avons interviewé le belge Roméo Elvis... une rencontre riche et intéressante !
Lire les articles précédents :
Que nous réserve Marvel ?

Je s'appelle Groot. Et après ?