Arts Événements Nancy Portraits

ART – Rencontre avec Marc Boffin

10991080_428529560644931_5609031137410690038_n

Nous avons récemment rencontré Marc Boffin, jeune artiste nancéien, à quelques jours seulement de son vernissage organisé dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Nancy.

Peux tu nous retracer ton parcours ?

Alors je peins depuis l’âge de 7 ans maintenant. Petit, j’aimais prendre mon vélo et aller dessiner des maisons près de chez mes parents, ils m’ont donc appuyés dans cette passion, comme le feraient d’autres dans un sport. Par la suite, j’ai pris des cours du soir avec un artiste peintre qui m’a appris les bases. Ensuite, les études se sont tournées vers une école d’architecture pendant deux ans, pour ensuite intégrer l’Ecole de Condé où j’ai effectué 3 ans en design espace en architecture intérieure. J’avais un faible pour l’architecture depuis toujours mais ma préférence allait pour l’intérieur, ce qui me sert encore maintenant pour mes toiles.

Ensuite, j’ai commencé une année de professionnalisation, interrompue par une agression un soir où j’ai reçu neuf coups de couteau. S’en sont suivies de longues semaines d’hospitalisation. Mon parcours professionnel s’est alors construit avec un emploi dans une entreprise de location de voitures électriques, et en tant que barman Place Stanislas durant 2 ans, ce qui m’a permis de financer mes dépenses quotidiennes suite à cet événement, qui a retardé mon objectif professionnel premier. Mais cela m’a tout de même servi pour renforcer mon “côté humain” et m’a aidé à surmonter le renfermement dans lequel je m’étais plongé.

Quand as tu commencé à peindre et vendre tes peintures ?

C’était il y a de cela deux ans. J’ai d’ailleurs encore ma première peinture dans ma chambre. Il s’agit d’un autoportrait, réalisé à partir d’une photo retrouvée dans mon ordinateur, sur une toile noire, qui est depuis devenue ma base. J’ai ensuite eu des demandes pour la famille, et le bouche à oreille m’a permis de peindre de plus en plus. À la base, je vendais mes toiles 40 euros car je ne savais pas ce que je valais et ça me faisait un peu d’argent, mais par la suite j’ai été accepté dans le Larousse des artistes cotés, nous étions 280 artistes à faire la demande et seulement 8 à être acceptés, dont moi.

Ma côte à l’époque, fixée par un expert en art et directeur du dictionnaire des artistes côtés, était de 300 euros pour une toile de 80x100cm, aujourd’hui je suis à 1000 euros pour ces dimensions. La décision d’arrêter mon emploi de serveur, pour me consacrer entièrement à l’art, ma passion, est venue de mon ancienne compagne, avec qui j’avais une relation passionnelle et qui a toujours montrée une confiance démesurée envers moi. Elle m’a toujours soutenu.

1972309_419942138170340_7362191693163136626_n

Peux-tu nous expliquer comment ce vernissage va se dérouler ?

À la base, je souhaitais présenter des œuvres de 80x100cm et organiser cela dans la boutique Rue Gambetta « Carnet de Vol » avec pour idée de laisser à chacun un souvenir de celui-ci. J’ai donc proposé des toiles de 40x40cm (format que je ne fait jamais d’habitude) personnalisées en fonction des commandes des personnes qui viendraient au vernissage, en proposant un prix de 60 euros en fonction de ma côte, au lieu de 250e qui est la valeur réelle de celle-ci, cette offre se terminant le soir-même du vernissage.

Je pensais n’avoir qu’une cinquantaine de commandes, mais au final, j’ai été submergé de demandes et je compte aujourd’hui 250 commandes de toiles, ainsi que 1000 invités. Il a donc fallu trouver une salle adaptée, d’où le choix de ce superbe espace que sont les Grands Salons de l’Hôtel de Ville. Du coup je n’ai pas eu le temps de réaliser les toiles prévues à la base et j’ai donc décidé de présenter celles commandées par les invités, l’idée étant pour eux d’apprécier celles-ci dans un vernissage et de repartir avec leur œuvre directement sous le bras. Par ailleurs, j’ai créé l’idée de la « Big Black Box » pour le soir-même, à la façon du jeu Motus : chaque toile commandée portera un numéro, lui-même reporté sur une balle. Le soir-même je tirerai donc une balle parmi les 250 et le gagnant se verra offrir une toile sur mesure de 80x100cm d’une valeur de 1000 euros donc, (avec shooting photo) sur le thème désiré par le client.

Peux-tu nous parler de tes projets, quels ont été les plus fous ?

Tout d’abord, j’ai la chance d’avoir un photographe, un ancien camarade de classe et ami : Julien Oddo. Avec lui, j’ai une réelle fusion, ce qui me facilite énormément la tâche. Il sait comment je travaille et ce que je souhaite obtenir avec la lumière et ça m’aide beaucoup. Nous sommes complémentaires. Par exemple, je me suis rendu, avec lui, à un rassemblement de forains pour les 25 ans de leur club de motards Harley Davidson. Nous avions crée un stand photo pour prendre les motos et ensuite je retranscrivais ces photos sur toile, afin de réaliser une toile personnalisée de motos uniques. Nous avons aussi déjà fait des shootings avec des animaux, des chiens, des chevaux… Je réalise aussi des toiles en live afin que les personnes puissent assister à la création de leur œuvre. Un des projets les plus « fous » a été de réaliser une peinture de 46m2 sur le mur de SONADIA BMW- MINI à Laxou, sur du béton avec de la peinture que je n’ai pas l’habitude d’utiliser, et en extérieur…

Prochainement je dois réaliser, en Alsace, la peinture d’un cheval en mouvement sur un mur de l’écurie. Le shooting risque d’être délicat. Je n’ai aucune limite, je ne me spécialise pas et je réalise absolument tout type d’œuvres, certaines de mes toiles sont maintenant en Belgique, en Suisse ou même à Singapour.

Quels sont ceux qui t’ont le plus marqués ?

Et bien,  il y a quelques semaines lors de la venue de Joey Starr à l’Envers Club, j’ai réalisé, sur une initiative personnelle et en accord avec les gérants, une toile pour lui. Une toile que j’ai déposé dans sa loge sans le prévenir, et il a immédiatement demandé à me rencontrer. Nous avons discuté une bonne heure, nous l’avons signée tous les deux en même temps, et il m’a demandé de la faire livrer chez lui, alors qu’à la base elle devait rester à l’Envers Club en souvenir… C’était une superbe rencontre. J’ai par ailleurs réalisé une toile suite à la tragédie de Charlie Hebdo, pour prouver mon soutien en tant qu’artiste. J’ai beaucoup été affecté par ces événements. Prochainement je dois réaliser une toile de Sonia Roland, Miss France 2000, qui apprécie beaucoup mon travail et que j’apprécie beaucoup également pour son élégance et la richesse de sa personnalité.

As-tu un restaurant favori ?

La Poule’Ange, situé dans la Rue St Julien à Nancy. Un super restaurant, de super personnes, et c’est le seul endroit d’ailleurs où j’expose quelques-unes de mes toiles.

Une couleur ?

Le vert, cela me rappelle la nature. Et lorsque je suis chez mes parents, c’est la couleur prédominante quand je regarde par la fenêtre.

Une ville ?

New-York, sans hésitation. C’est une ville que j’apprécie beaucoup et où j’aimerais beaucoup exposer, tout comme à Miami. Chose qui est en cours actuellement, en réalité, dans des établissements prestigieux qui plus est !

Un dernier mot ?

Je voudrais remercier mon ex-compagne, qui me soutient depuis toujours, ma famille, tous mes amis… Je préfère ne pas tous les citer j’ai peur d’en oublier (rires), merci aux personnes qui suivent mon travail, qui se rendront au vernissage samedi, et à toutes celles qui me suivront par la suite. Et merci à vous.

FacebookInstagram : @marcboffin_art

Articles similaires

CONCOURS – 2 places pour le BPM Contest à L’Envers Club À l'occasion de la nouvelle édition du BPM Contest, nous vous offrons la possibilité de gagner 2 places pour assister à la soirée
Front de l’Est – Part.3 : Hoboken Division, The Wise Dude’s Revolver, Tequilasavate y su Hijo Bastardo, Thee Verduns Pour cette 3ème édition, nous vous faisons gagner 2x1 place pour assister aux concerts de l'évènement Front de l'Est Part.3 à L'Autre Canal
CONCOURS – 2 places à gagner pour Rilès à L’Autre Canal À l'occasion de la venue de Rilès à Nancy, le 22 novembre, nous vous proposons de gagner 2x1 place pour assister à l'évènement
CONCOURS – 2 places pour Front de l’Est Part. 2 : Release party Concours : gagnez 2 places pour assister aux concerts de Dirty Work Of Soul Brothers, The Yokel et Dewendel's Dämbe à L'Autre Canal
CONCOURS – 2 places pour Vald à LNVRS (L’Envers Club) Pour Halloween, Vald vient à Nancy, à L'Envers Club. Pour l'occasion, nous vous offrons 2 places pour assister à la soirée
Lire les articles précédents :
MUSIQUE – LDEP Records, le Label en plein essor sur Nancy

Intense et fascinante, l'audace personnelle, est à l'origine de la création, de l'invention, de l'innovation. Dans notre société normalisée, individualiste, en proie au doute, être audacieux c'est savoir oser. Il est crucial de réussir à...