Lifestyle

LIFESTYLE – Le Whisky Japonais

Capture d’écran 2015-03-15 à 20.18.10

Tendance – Le Whisky Japonais

À lʼévocation du terme « whisky », on pense spontanément au scotch écossais ou éventuellement au bourbon américain. Mais depuis quelques temps le whisky japonais se fait une belle place dans le marché des spiritueux, non seulement auprès des experts, mais de plus en plus auprès des amateurs. We Love Nancy va vous expliquer ici ce phénomène, et vous indiquer où vous procurer ces subtiles bouteilles dans notre chère Cité Ducale !

Fin 2014, petit choc dans le monde du whisky, le meilleur single malt du monde nʼest pas écossais, mais bien japonais. Cʼest en tous cas lʼavis de Jim Murray, qui le qualifie de perfection « proche dʼun génie indescriptible » dans sa prestigieuse Bible du whisky édition 2015. Il sʼagit du Yamazaki Sherry Cask 2013.

the-yamazaki-single-malt-sherry-cask-2013-named-best-whiskey-in-the-world-0

Yamazaki Sherry Cask 2013


Les journaux anglais parlent même « dʼinsulte » de « choc » et « dʼhumiliation » au sujet de leurs voisins écossais. Si les médias ont traité ce succès nippon comme une onde de choc, ce nʼest quʼà moitié vrai, puisque le whisky japonais rencontre le succès depuis plusieurs décennies déjà, et se voit remettre de nombreuses distinctions chaque année. Bref historique.

La production dʼalcool au Japon est traditionnellement basée sur le riz, avec le saké que tout le monde connaît. Ce nʼest que vers 1853 et lʼarrivée des américains que le whisky pénètre en terre japonaise. Après des dizaines dʼannées infructueuses à tenter de créer un whisky digne de ce nom cʼest en 1918 que le jeune Masataka Taketsuru est envoyé en Écosse afin dʼétudier lʼart de la distillation. Il en revient deux ans plus tard, fort de nouvelles connaissances, et en compagnie de sa femme… écossaise !

À son retour, il sʼassocie avec Shinjiro Torii, spécialiste des liqueurs étrangères, et instigateur du futur monstre de l’industrie : Suntory avec son très célèbre Hibiki. Mais leur association ne durera que très peu de temps en raison de désaccords sur la nature à donner à leur whisky. De ce fait Masataka Taketsuru fondera ses propres distilleries de son côté, donnant naissance à lʼautre géant du whisky japonais : Nikka. Aujourdʼhui, deux groupes dominent la production de whiskies japonais : Nikka et Suntory.

5569338

Les whiskies japonais, longtemps raillés et au mieux considérés comme une curiosité, sʼimposent de plus en plus en Europe et aux États-Unis. Il est intéressant de noter que la France est le deuxième consommateur de whisky japonais au monde, derrière les États-Unis ! À lʼinverse des distilleries de lʼAncien Monde, qui selon Jim Murray se reposent sur leur gloire dʼantan, le whisky japonais fait preuve dʼinnovation, aussi bien en terme de goûts que dʼesthétique.

À la rudesse écossaise, le whisky japonais répond par une subtilité et une complexité intéressante. Il en est de même concernant le packaging, épuré, doux, dans un style très nippon. Leur production de whisky mêle innovations techniques et tradition, à lʼimage de la société japonaise en somme. Lequel choisir pour sʼinitier ? Nous avons évoqué précédemment les deux groupes qui dominent le marché du whisky au Japon : Nikka et Suntory. Il en existe cependant de nombreux autres très intéressants ; si vous deviez nʼen choisir quʼun pour aborder le whisky japonais, nous vous conseillons indéniablement un best-seller : le « Nikka from the barrel ».

Il sʼagit dʼun « blend » c’est-à-dire un whisky issu dʼun assemblage de deux distilleries. Bien que son taux dʼalcool soit relativement élevé (51.4%) il apparaît particulièrement doux et onctueux en bouche, masculin mais loin dʼêtre brut de décoffrage au contraire. Il est épicé et floral, pour une fin aux notes de caramel et de vanille. Son prix de 37 euros reste raisonnable pour une telle qualité, et lʼesthétique tout en sobriété du flacon nʼa pas son pareil !

nikka

Nikka Whisky From The Barrel


Où le trouver ? Pour finir, où peut-on déguster et se procurer ces bouteilles japonaises ? Nous vous avons sélectionné un caviste nancéien réputé : Les Domaines. On y trouve en effet un joli panel de ce qui peut se faire en matière de whisky nippon. Cerise sur le gâteau, une vitrine verrouillée à double tours contiendrait des bouteilles japonaises dʼexception, qui ne seraient plus disponibles dans le commerce classique…

Il ne vous reste plus quʼà sauter le pas dans cet univers tout en subtilités et en nuances. Si vous êtes déjà adepte, alors bonne continuation dans la découverte des nombreux flacons que nous offre ce pays de tradition et de modernité !

Nicolas Sihapanya

Articles similaires

NANCY – Waabam : la personnalisation de textiles Vous pensez à faire imprimer un tee-shirt avec un message personnel ou le logo de votre association ? Ne cherchez plus, on a trouvé Waabam
NANCY – Apprendre à faire des macarons à la Pâtisserie Thiebaut Nombreux sont ceux qui cherchent à connaître les mystères du macaron. Monsieur Thiebaut, pâtissier nancéien, l'a bien compris et propose des cours
NANCY – Bagatelle : le nouveau bar tendance Place Stanislas Bagatelle est un nouveau bar tendance qui vient d'ouvrir à deux pas de la Place Stanislas, Rue Héré, dans une ambiance prohitibion pleine de charme
NANCY – Nudebox, prenez soin de vous naturellement Avec NudeBox, recevez tous les mois chez vous, dans une jolie petite boîte rose, un éventail de produits respectueux de l’environnement et de votre santé
FOOD – Epik : la nouvelle adresse sweet food à Nancy La nouvelle adresse sweet food, Epik, a ouvert ses portes ce 15 juin dernier au numéro 28 de la Place Charles III, à Nancy
Lire les articles précédents :
ART – L’Urbex

L’Urbex, c’est qui, c’est quoi ? Tout d’abord, c’est la contraction de l’expression anglophone "Urban Exploration" soit littéralement "exploration urbaine" dont les adeptes sont les "Urbexeurs". Voilà pour le jargon. Pour la petite histoire, c’est au...