Événements

REPORT – Festival Michtô 2015 : toujours fidèle à lui-même

report we love nancy festival michto maxeville (11)

Cette année, le Michtô fête ses 10 ans ! La nouvelle édition s’est déroulée du 22 au 25 octobre à Maxéville, sur le site du MEMÔ. Le festival reste fidèle à son esprit de grand spectacle de rue accessible à tous, en sollicitant la participation du public.

« On est surpris, on ne sait jamais à quoi s’attendre ! » Des chapiteaux bariolés, des caravanes suspendues en l’air, des objets insolites faits de bric et de broc… C’est un grand capharnaüm au milieu des friches qui semble hors du temps. Pas de doute, la 10è édition du Festival Michtô est bel et bien lancée depuis 2 jours ! Samedi 24 octobre, il est 13h. Le Michtô se remet tranquillement des festivités de la veille. L’espace poétique s’éveille pour accueillir les nouveaux spectateurs du week-end.

Voilà un curieux spectacle : des artistes répètent leur numéro à la dernière minute, derrière les chapiteaux, sous le regard de quelques passants intrigués. Contrairement au cirque traditionnel, le Michtô s’inscrit dans une culture populaire de qualité, accessible à tous. Les artistes jouent le jeu du spectacle de rue et du Nouveau cirque. Les festivaliers voient ainsi l’envers du décor et le travail qui se cache derrière les représentations. Axel Depret, un festivalier de 19 ans, confie : « J’ai fait du cirque pendant 7 ans. C’est la 2è fois que je viens au Michtô car j’aime bien le côté familial avec le public. Je n’aime pas le cirque traditionnel, surtout quand on voit des vidéos sur la maltraitance des animaux. Le rapport au public est plus sympa avec les scènes de rues ! »

Le public n’est pas seulement spectateur, mais aussi acteur ! Les premières activités se mettent en place au fur et à mesure. Il est 14h30. Les parents accompagnent leurs enfants pour le baptême de trapèze. Entre angoisse et adrénaline, les premières appréhensions se dissipent vite une fois lancé dans les airs !

Les premiers spectacles affichés complets vont bientôt commencer. 15 heures. Des familles déambulent. Des amis se retrouvent autour d’une bière sous le chapiteau du bar. Des enfants rient, courent, grimpent et s’amusent dans les caravanes suspendues en l’air ou avec les jeux en bois provenant du « Chap’ des Goss ». Sabrina Helfer et sa fille viennent au Michtô pour la 2ème fois : « Nous sommes revenues pour l’ambiance conviviale. Il y a beaucoup d’activités pour les enfants. J’ai dû réserver 15 jours à l’avance pour assister aux spectacles de 16h et 17h15. » Plus loin, c’est un tout autre spectacle qui se dessine avec un gâteau et des bougies. Le 24 octobre est un jour spécial car c’est l’anniversaire de Tiphaine qui fête ses 10 ans : « C’est trop cool ! On a vu le spectacle Monkey Style (13h45). Le singe a mangé et vomi des ballons. C’était drôle, j’ai bien rigolé ! » Sa maman confie : « Nous sommes déjà venus il y a 2 ans pour fêter un anniversaire mais c’était sous la pluie ! Il y a beaucoup de choses à faire et à voir au Michtô. Et les tarifs sont surtout accessibles pour 10 personnes ! »

Pascualito : retour à l’authenticité

Une roulotte en bois, un rideau rouge sommaire et des accessoires qui sortent dont ne sait où… « On va quand même pas dire que c’était mieux avant » est le premier spectacle qui ouvre les festivités samedi à 13h30. Un curieux personnage fait son entrée sur scène. Il s’appelle Pascualito : « Je suis peut-être le dernier troubadour, baladin, saltimbanque bonimenteur ! » Avec son maquillage de clown, il change de décor comme de tenue, joue au fakir et au funambule, s’adonne au jonglage et au monocycle… Et joue même avec le feu pour terminer en apothéose ! Cet artiste revient aux racines du théâtre burlesque et du cirque authentique avec son humour décapant : « Si les gens qui sont là ne veulent pas être hors-la-loi, ils peuvent toujours filer le pognon aux gosses ! On mettra jamais en prison un enfant généreux ! »

L’entrée est gratuite mais le public est restreint pour plus de proximité avec l’artiste. Il est seul et tout est mis en scène par lui et les spectateurs. Pascualito fait participer des gens de tous âges à ses numéros et aux arrangements techniques : une jeune femme a dû s’occuper du son avec un téléphone. « C’était déjanté ! » avoue un des participants. Michtô lui, reviendra l’année prochaine !

Article rédigé par Marie-Charlotte Méoni

Articles similaires

CONCOURS – 2 places pour Front de l’Est Part. 2 : Release party Concours : gagnez 2 places pour assister aux concerts de Dirty Work Of Soul Brothers, The Yokel et Dewendel's Dämbe à L'Autre Canal
CONCOURS – 2 places pour Vald à LNVRS (L’Envers Club) Pour Halloween, Vald vient à Nancy, à L'Envers Club. Pour l'occasion, nous vous offrons 2 places pour assister à la soirée
CONCOURS – 2 places pour The Hacker & Djedjotronic à LNVRS À l'occasion de la venue de The Hacker & Djedjotronic à LNVRS, on vous propose de gagner 2 places pour assister à la soirée
CONCOURS – Cabadzi x Blier & Zéro Degré à L’Autre Canal À l'occasion de la venue de Cabadzi x Blier & Zéro Degré à L'Autre Canal, nous vous offrons la possibilité de gagner 2 places pour assister au concert
CONCOURS – 2 Places pour Ayo, Juliette Armanet et Calypso Rose au NJP Concours pour gagner 2 places pour la soirée au Chapiteau de la Pépinière du Samedi 21 Octobre avec Ayo, Juliette Armanet et Calypso Rose au NJP
Lire les articles précédents :
REPORT – Maxime Dangles, servi en plat du jour à L’Ostra

Avec un live de Maxime Dangles, un back to back du label Concrète et un autre du Collectif Tribe au menu, L’Ostra Club promettait d’en rassasier plus d’un. Les nancéiens se sont mis à table...