Arts Événements Report

REPORT – Vous avez dit "Petit" Baz'Art ?

Les anciens sites Alstom ont accueilli la 14è édition du P’tit Baz’Art le week-end du 12 et 13 décembre. Plus de 150 artistes de tous horizons sont venus exposer leurs créations. Ce marché de Noël pas comme les autres est l’occasion de consommer différemment à l’approche des fêtes de fin d’année.

1

« Festif, créatif et original ! » Le P’tit Baz’Art réouvre ses portes cette année pour tous les curieux. Les anciens sites Alstom se transforment en grand capharnaüm hétéroclite fait de brics et de brocs. « Petit » est un euphémisme ! Peintures, sculptures, bijoux, vêtements… Il y en a pour tous les goûts !

Les passants flânent et se baladent avec un verre de bière à la main. « C’est surprenant », lâche un visiteur. C’est peu de le dire. À chaque stand, on plonge dans un univers différent. Les créations prennent des formes en tous genres. Expositions dans des cabanes, dans les airs, sur des escabeaux… « Ça fait 3 ans qu’on vient et on se demande toujours pourquoi », plaisante Jonathan, venu avec des amis. Peut-être la curiosité ? « Il y a une bonne énergie ! C’est bon enfant, convivial et le site est sympa. Et surtout, on a des amis qui exposent ici ! »

C’est dans une ambiance détendue que les passants échangent avec les artistes. Un ambiance qui plaît au couple de peintres et graveurs, Marie Mieir et Liliome, dit Duo désordre« C’est la deuxième année qu’on vient et on pense revenir. Les visiteurs passent et peuvent discuter avec nous car nous sommes accessibles. C’est formidable de rencontrer des gens de tous âges et de tous horizons », confie Marie Meier. « C’est un événement multiculturel plutôt populaire car on est direct en contact avec le public. C’est moins contraignant que de tenir une galerie », ajoute son mari. Gwenoela, une passante venue en famille, confie également que « c’est accessible pour toutes les bourses ». C’est vrai ! De Flow Painting, un artiste reconnu, au petit peintre du coin, tous les visiteurs peuvent se faire plaisir.

En plus des créations, les badauds sont surpris par d’autres manifestations : le manège des 1001 nuits fait de matériaux en tous genres et qui ne fonctionne qu’à la force des jambes, des « distributeurs » d’injures ou de mots d’amours… Des musiciens participent à l’ambiance du marché et des concerts programmés sur scène… On peut même « se faire séquestrer » par Hiatus en résolvant des énigmes dans une escape room !

Une « belle vitrine »

« C’est une bonne initiative, ça permet de faire découvrir des artistes locaux », reconnaît un acheteur. La particularité de ce marché ? Toutes les créations sont faites à la main. Les artistes qui exposent sont assez unanimes là-dessus : « C’est bien organisé et il y a de bons retours. »

Une initiative qui porte ses fruits pour Esther Beaudouin. Elle propose des créations en origami depuis deux ans via La boutique de Esuchan. Un activité qu’elle définit plus comme une passion qu’un métier : « J’exerce une autre profession à côté donc je ne vis pas de mon art. Il faut aller de marchés de marchés pour se faire connaître. À force d’y participer, des gens m’ont reconnu ailleurs. Ça m’a permis d’avoir une petite clientèle fidèle ! »

5

Le P’tit Baz’Art offre donc aux visiteurs des idées de cadeaux originaux, qui s’éloignent des habitudes de consommation pour les fêtes. Une occasion de dégoter le « petit truc » que les autres n’ont pas.

Marie-Charlotte Méoni

Articles similaires

Chandeleur La MJC Lillebonne et Ville Vieille en Action invite amis, adhérents, voisins ... à se retrouver dans un esprit festif et chaleureux pour les crêpes de la chandeleur !
ALAIN RICHARD La Galerie Lillebonne, espace culturel d'art contemporain présente ALAIN RICHARD Vernissage le jeudi 17 janvier à 18h avec performance de Maud Contini et Louis-Michel Marion
Nancy Curieux fête ses 3 ans Nancy Curieux, l’agenda événementiel de Nancy, fête déjà ses 3 ans ! Pour cette occasion, nous allons le célébrer avec vous, en vous proposant une soirée festive, pluridisciplinaire et à prix libre! ...
L’Oeuvre – Émoi #16 Toute une soirée sur passion : BU DAI XI, la culture secrète de Taiwan.
NANCY – Pourquoi faut-il se procurer la Carte LAC de L’Autre Canal ? Pour vous faire découvrir les bienfaits de la Carte LAC de L'Autre Canal, nous vous proposons d'en gagner une en participant à notre concours
Lire les articles précédents :
CONCOURS – Nouvel an à l'Ostra Club (4 places à gagner)

Tu rentres à l'Ostra en 2015 et tu en ressors en 2016.