Événements Uncategorized

EVENT – Festival KLAP KLAP : « Une rencontre entre l’enfant et l’image »

event-festival-klap-klap-une-rencontre-entre-lenfant-et-limage-1

Placer les enfants au cœur de la création cinématographique. C’est le pari que fait chaque année la MJC Desforges de Nancy en organisant le festival KLAP KLAP. Au programme : des réalisations collectives, de l’amusement et une dimension pédagogique derrière tout ça.

De vieilles bobines de films, de drôles de jouets optiques aux noms parfois imprononçables comme « praxinoscope » ou « phénakistiscope » dans le hall et de nombreuses pièces investies comme des plateaux de tournage… Pas de doute ! La MJC Desforges s’est transformée aux couleurs du Festival KLAP KLAP du 8 au 26 août cet été. Un rendez-vous devenu quasiment incontournable pour certains enfants car il s’agit de sa 7 ème édition. Ce festival de cinéma par et pour les enfants est conçu comme une rencontre entre l’enfant et l’image.

Cette année, les trois semaines de festival ont été ponctuées par plusieurs événements pour aborder la création cinématographique auprès des enfants sous toutes ses facettes : l’avant-première du film d’animation Iqbal, l’enfant qui n’avait pas peur de Michel Fuzelier et Babak Payami au cinéma Caméo Saint-Sébastien, la réalisation de courts-métrages par les enfants de la MJC âgés de 3 à 12 ans chaque semaine, des séances ouvertes de visionnage des courts-métrages des éditions précédentes à la MJC, le 4 ème concours national de courts-métrages ouvert aux jeunes de moins de 18 ans, la soirée spéciale du challenge nancéien des 24h des réalisations…

event-festival-klap-klap-une-rencontre-entre-lenfant-et-limage-2

Flashback 7 ans en arrière

Pour comprendre comment le KLAP KLAP en est arrivé là, un petit « flash back », comme on dit dans le jargon cinématographique, s’impose. L’histoire commence en 2010. C’est autour d’un « projet commun » entre Jean-Luc Nicolle, l’actuel directeur du centre de loisirs, et Thomas Kleindienst qui s’occupe du suivi technique de la MJC, que le KLAP KLAP s’est créé. « Nous avions eu l’occasion de travailler ensemble à plusieurs reprises » explique Jean-Luc Nicolle. « Thomas avait une passion pour le cinéma et était même autodidacte dans ce domaine. »

Le Festival a beaucoup évolué depuis sa première édition. « Il se déroulait sur deux semaines au début contre trois aujourd’hui » note le directeur. « Le KLAP KLAP s’est enrichi de nos rencontres et des possibilités qui s’offraient à nous. » D’autres événements se sont développés à côté du travail des enfants de la MJC, comme le Concours national de courts-métrages ouvert aux jeunes de moins de 18 ans qui fête sa 4 ème édition cette année. « C’est intéressant pour les participants car leur court- métrage est présenté au public dans un véritable cinéma au Caméo Saint-Sébastien sur un écran géant. »

Tim Burton, Miyazaki, la Science-Fiction et cette année les Séries… Le thème de chaque édition n’est jamais choisi au hasard. Le KLAP KLAP est conçu comme « une rencontre entre l’enfant et l’image ». « Aujourd’hui, les jeunes sont de plus en plus confrontés à des images dans leur quotidien » poursuit Jean-Luc Nicolle. « L’accès au numérique et les écrans ont complètement changé notre rapport à l’image. On essaye d’apprendre aux enfants à regarder et comprendre comment ça se passe en coulisses, comment sont créés les décors etc tout en s’amusant. »

L’illusion du mouvement qui fait la magie

Entre 200 et 250 enfants participent environ chaque année à la réalisation. « Ils sont vraiment placés au cœur du processus de création » explique le directeur du centre de loisirs. Au programme : stop-motion pour les plus petits et jeux d’acteurs pour les plus grands. « On essaye de leur expliquer l’illusion du mouvement qui fait la magie du court-métrage. Parfois certains s’essayent même à la partie la plus périlleuse et technique : le montage. »

Pour la 7 ème édition, le thème s’est porté naturellement vers les « Séries ». « On s’est rendus compte que le cinéma se rapproche des séries et les séries du cinéma. Ce sont deux univers opposés mais qui finalement se rejoignent. On essaye de faire réfléchir les enfants sur : ‘Qu’est-ce qu’il fait qu’on a une série face à soi ?’ en se basant sur les codes narratifs de la série. » Il sera possible de voir Les Aventures de John Jackson, Espions en série ou encore Bel Mouton sauve la Princesse Klap Klap et bien d’autres courts-métrages sur les écrans de la MJC Desforges vendredi 26 août dernier à 18h pour la clôture du festival ouverte à tous. Ce dernier moment fort du festival a été animé par la sélection officielle des réalisations 2016 et la remise de différents prix pour tous les participants avant le « clap » de fin officiel pour cette édition 2016.

Article rédigé par Marie-Charlotte Méoni
Crédit photos : MJC Desforges

Articles similaires

Dour Festival : reportage croisé d’un fan de techno et d’un fan de rap Deux de nos rédacteurs spécialisés en musique ont été en Belgique, au Dour Festival, pour faire un reportage croisé, entre fan de rap et de techno
CONCOURS – 2×1 place à gagner pour le Closing de L’Ostra avec Zadig Pour ce closing de la saison de L'Ostra Club, un très grand artiste sera de retour au club : Zadig. Pour l'occasion, on te fais gagner 2 places
CONCOURS – 4 places à gagner pour Crème Gentilly à la Piscine Gentilly & Apologia à LNVRS Ce vendredi 30 juin, nous vous proposons de gagner 4 places pour les évènements Crème Gentilly à la Piscine Gentilly et Apologia à l'Envers Club
CONCOURS – 1×2 places à gagner pour Les Plaisirs de la Découverte du Ballet de Lorraine Nous organisons un concours pour vous permettre de gagner 2 places pour aller voir l'évènement Les Plaisirs de la Découverte du Ballet de Lorraine
Lire les articles précédents :
REPORT – Dour Festival 2016 / Portraits de festivaliers

Cet article, un peu spécial, composé uniquement de portraits, est la continuité directe de notre report du Festival de Dour 2016. Vous retrouverez ici en photo tous les festivaliers qui ont accepté de se faire prendre...