Autres Interviews Nancy

Interview #28 – Rencontre avec les Sainte Marie Nancy Ballers

Des valeurs positives transmises par le sport, un esprit d’équipe, du dynamisme, Sainte Marie Nancy Ballers est l’exemple parfait d’un beau projet associatif et pourrait intéresser des personnes qui hésitent encore à créer le leur…et bien sûr des sportifs en quête de jeu !

Bonjour Khar, tu es à l’origine de l’association des Sainte Marie Nancy Ballers (SMNB), raconte nous un peu d’où est venue l’idée de monter ce projet ?

 À l’origine, on jouait régulièrement au basket au parc Sainte Marie en petit comité. Suite à la réfection du terrain en 2013, sa fréquentation a explosée, on est passé de 5 ou 6 à une vingtaine de joueurs en moyenne. C’est à ce moment là que je me suis dit qu’il serait dommage que nos matchs s’arrêtent dès la fin des beaux jours. J’ai demandé à certains joueurs leur avis sur l’idée de jouer en salle le restant de la saison, sans faire de compétition officielle, et ils ont été nombreux à être motivés.
J’ai ensuite contacté certains responsables à la Mairie afin de leur expliquer mon projet et ils nous on donné un créneau. Je les remercie à titre personnel et au nom de toute l’association.

Quelles sont les principales qualités qu’il faut avoir pour créer ce genre de projet ? Les plus grosses difficultés à affronter?

Selon moi, il est capital d’être ultra motivé pour mener à bien un tel projet et le pérenniser. Il a fallu convaincre la Mairie du bien fondé de mon initiative. J’ai passé une sorte d’entretien d’embauche, expliquer qui nous sommes, présenter le nombre de fans sur notre page Facebook, prouver l’utilité de la pratique d’un sport dont nous sommes passionnés.
Il faut aussi être capable de fédérer les joueurs autour d’une même idée, par exemple, la réalisation du bureau de l’association. Ça n’a pas été facile mais je me suis accroché pour obtenir le résultat escompté.
Être un peu un “meneur d’hommes” car, au final, nous sommes de grands enfants et je dois parfois manager mes joueurs comme un coach : motiver ceux qui n’ont pas la forme ou les calmer parfois. Mais tout cela est bon enfant et se fait dans une ambiance très cool !
Il faut être organisé pour préparer les séances, convoquer les joueurs, équilibrer les équipes pour que les matchs soient disputés de la meilleur manière pour partager au mieux plaisir et défoulement.

Quels ont été les bénéfices, d’un point de vue personnel ?

La satisfaction d’un résultat encourageant obtenu au prix de nombreux obstacles à franchir : en début de saison, l’an dernier, nous étions une dizaine. À la fin, une trentaine de membres, tous réunis par cette même passion qu’est le basket.
Nombreux sont ceux qui ont bien sympathisé grâce à l’association SMNB et je les vois parfois se taquiner comme s’ils s’étaient toujours connus. C’est ça ma plus grande satisfaction : créer du lien social en faisant une activité physique. Quand j’entends les joueurs me remercier à la fin des séances, ça n’a pas de prix.

Quelles sont les qualités requises pour être un ballers ?

Quel que soit ton niveau de jeu, ton origine sociale ou ethnique, ta religion, que tu sois un homme ou une femme, pour être un baller, il faut surtout être fair-play, c’est-à-dire venir jouer avec un bon état d’esprit. C’est pour moi la seule qualité requise. Tout le reste est relégué au second plan.

Les SMNB forment une équipe sur le terrain. Tu peux nous en dire un peu plus sur la stratégie hors-terrain que tu mènes avec certains membres de l’assoc’ ?

Grâce à un de nos joueurs – qui est aussi un talentueux graphiste du collectif Schlep – nous avons désormais un logo qui nous plait beaucoup. Cette année, on va l’utiliser pour créer des maillots que l’on va offrir à chacun de nos adhérents.
Nous avons aussi développé une ligne de vêtements SMNB, qui est disponible à la vente sur notre site web :
Sinon, avec les joueurs, on est allés au restaurant une fois à la fin de l’année, mais ça pourrait être sympa de nous rassembler un peu plus souvent dans un cadre “hors basket”.

Comment tu vois l’avenir de ta team ?

J’aimerais que la team puisse vivre des années et des années. Si jamais je ne pouvais pas continuer à gérer l’association pour x raisons, j’aimerai pouvoir transmettre le flambeau à une autre personne motivée, avec la même philosophie et la même volonté de s’inscrire dans la durée, pourquoi pas un joueur !
Organiser des matchs avec des équipes de ballers d’autres villes, d’autres pays, voir d’autres continents… j’y crois en tout cas, alors, à bons ballers, salut !

Un dernier mot à dire à nos lecteurs et peut-être à des futurs ballers ?

Venez découvrir la pratique du basket des SMNB dans une ambiance conviviale ! Aussi, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues : si vous souhaitez donner de votre temps bénévolement dans un beau projet sportif qui fait bouger Nancy, vous pouvez nous rejoindre.
Nous avons une page Facebook ou toutes les informations de l’association sont régulièrement mises à jour et sur laquelle vous pouvez nous contacter et suivre notre actualité.

Pour finir, tu dois n’en choisir qu’un : Stephen Curry, Lebron James ou Kobe Bryant ?

Stephen Curry

Il me reste plus qu’à vous encourager à suivre les SMNB et à remercier Khar pour son temps et sa bonne humeur.

Articles similaires

NANCY – Waabam : la personnalisation de textiles Vous pensez à faire imprimer un tee-shirt avec un message personnel ou le logo de votre association ? Ne cherchez plus, on a trouvé Waabam
EVENT – Nancy Jazz Pulsations 2017 : le programme Le festival Nancy Jazz Pulsations s’apprête une fois de plus à rythmer la cité ducale pour sa 44ème année. On vous dit tout ce qu'il faut savoir...
CONCOURS – 2×1 place à gagner pour l’Opening de L’Ostra Club À l'occasion de l'opening de L'Ostra Club pour sa saison 2017-2018, on organise un concours pour vous faire gagner 2x1 place pour assister à la soirée
Concours – 2×2 places à gagner pour la soirée Trap House à LNVRS À l'occasion de la rentrée de L'Envers Club, nous organisons un concours pour vous faire gagner 4 places pour assister à l'événement Trap House
NANCY – Apprendre à faire des macarons à la Pâtisserie Thiebaut Nombreux sont ceux qui cherchent à connaître les mystères du macaron. Monsieur Thiebaut, pâtissier nancéien, l'a bien compris et propose des cours
Lire les articles précédents :
CINÉMA – Le Tout Nouveau Testament

Et si Dieu était belge, une fois.