La ville de Nancy possède une densité de population assez élevée. En effet, elle ne s’étend que sur une superficie de seulement 1501 hectares et pourtant elle héberge plus de 105 000 habitants. La densité de population au kilomètre carré à Nancy atteint 7086 habitants.

Une démographie en évolution

Dans les années 60, Nancy subit un phénomène de dépopulation. En effet, la population du centre-ville migre vers la première et la deuxième couronne. C’est ce qu’on appellera le phénomène de l’étalement urbain. En 50 ans, la population de l’agglomération augmentera de 10%.

Ce n’est que dans les années 80 que le centre ville, et la ville de Nancy gagnent de nouveaux habitants grâce notamment à des politiques de réhabilitations urbaines. Des quartiers comme Meurthe-Canal redeviennent des zones d’habitations.

Nancy est la deuxième unité urbaine de Lorraine après Metz, avec 285 358 habitants, elle est placée en 20ème position des centres urbains français.

En revanche, la proportion des étudiants à Nancy est extrêmement importante, elle se place à la troisième place des aires urbaines étudiantes. Globalement, la ville de Nancy est une ville jeune.

Éducation et établissements supérieurs

Sous la supervision de l’inspection départementale de l’Éducation nationale, c’est l’académie de Nancy-Metz qui sévit à Nancy.

Nancy est une ville étudiante qui possède de nombreux établissements publics et privés supérieurs. Rien qu’à l’université de Lorraine à Nancy, on compte 50 000 étudiants. Le pôle technologique de Nancy-Brabois est un des plus actifs de France et regroupe quelque 1500 chercheurs dans Nancy, et plus de 3000 à l’échelle de l’agglomération.

Par ailleurs, Nancy est un pôle géologique les plus importants d’Europe. Sa réputation traverse les frontières dans le monde entier. Le cursus géologique de la faculté des sciences de Vandœuvre-lès-Nancy, ainsi que l’ENSG sont les deux établissements les plus réputés.

Le projet ARTEM a vu le jour à Nancy pour regrouper les trois chants de compétence et d’enseignement que sont la création artistique, l’ingénierie et le management , et ainsi créer une synergie entre ces trois domaines. Ce projet est particulièrement utile dans des secteurs comme les transports, le design ou la communication. Ce sont les trois grandes écoles nancéiennes de l’École des Mines de Nancy, l’ICN Business School et l’École nationale supérieure d’art de Nancy qui ont lancé ce projet. Physiquement, ce rapprochement se fera sur l’emplacement des anciennes casernes Molitor au Sud-Ouest de Nancy. Les trois écoles pourront y accueillir tous leurs étudiants avec plus de 70 000 mètres carrés au sol.