Interviews

Interview #3 – Sovnger

482454_10151601316362232_1634176170_n2

Installé confortablement sur un canapé, déjà concentré avant d’entrer sur scène, Sovnger nous reçoit, tout souriant. Rencontre avec un mec plutôt bavard, fort sympathique, et qui fait des blagues de luxe.


Je vais te laisser te présenter ? 
Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, depuis quand fais-tu de la musique ? Quel est ton parcours ?
Sovnger, 27 ans, Dj et Producteur.
Originaire de Strasbourg, je suis blond et fan de pizzas.
Je mixe depuis un peu plus de 10 ans je dirais et ça fait environ 7 ans que j’ai vraiment commencé à produire. J’ai commencé par mixer essentiellement du hip-hop et j’ai appris par la même occasion les techniques telles que le scratch, le beat juggling, etc… Mes sets ont toujours été alimenté de divers styles musicaux et, dans cette optique d’éclectisme, j’ai commencé à introduire de plus en plus de musique électronique. J’ai ensuite commencé à produire mes propres morceaux sous le pseudo “Knuckles”, puis, pour diverses raisons dont la volonté d’encrer mon style musical dans la musique électronique, j’ai changé pour “Sovnger”.

 

D’où vient le nom Sovnger ?

Ça vient de la traduction danoise de “somnambule” que j’ai un peu modifié pour personnaliser vraiment le truc. En plus c’est pratique, quand tu tapes “Sovnger” sur Google, tu tombes directement sur des pages qui sont en rapport de près ou de loin avec ma musique, ce qui est plutôt sympa.

 

Tu as déjà 7 EP à ton actif en 3 ans, dont 1 avec The Subs, et cette année rien de sorti encore. T’as des projets en cours ? L’album c’est pour quand ? 

Un album est plus ou moins en cours, disons que je produis et j’attends vraiment d’avoir un maximum de morceaux qui fonctionnent entre eux, qui racontent quelque chose, afin d’avoir un album cohérent que je soumettrais ensuite aux labels correspondants le mieux à l’ambiance globale de l’album. En attendant, je fais quelques remixes mais je travaille surtout sur des collaborations, notamment une qui est en cours avec ValyMo et une autre aboutie avec Lazy Flow qui a donné naissance à l’EP « UFO 61 » qui sort sur le label d’Autokratz : Bad Life Records.

 

Un clip a été réalisé par Paul Bryan pour ton remix du morceau de Blake “What I Like”, d’autres clips sont prévus ?

J’ai gardé contact avec ce jeune réalisateur bourré de talent et je serais ravis de retravailler avec lui sur un nouveau clip/projet. Mais que ce soit avec Paul ou un autre réalisateur/collectif, je préfère attendre la sortie de l’album ou d’un gros EP en solo afin de pouvoir clipper une sortie concrète. Quand l’album sera terminé, je serais d’ailleurs le premier à demander au label, quel qu’il soit, de clipper un ou plusieurs des morceaux de l’album car j’ai vraiment envie et hate de pouvoir associer un univers visuel à mes productions !

 

 

Tu as déjà fait des voyages pour aller jouer en Asie, t’es accueilli comment là-bas ?

L’accueil est royal ! Attention, l’accueil est aussi génial en France (plus ou moins selon les clubs évidemment…), mais c’est plus l’ambiance nocturne et le style musical qui est différent là-bas, disons qu’ils sont plutôt…assez énervés côté musique. En tout cas c’était une super expérience, ils sont constamment dans la démesure et au final, j’ai pris une claque comme on aimerait s’en prendre plus souvent.

 

J’ai vu que tu étais graphiste chez Inari Studio également, tu fais toi même tes covers ? 

Effectivement, mais également tout ce qui touche à l’image de Sovnger (covers, identité visuelle, vidéos…), ce qui me permet d’expérimenter des choses en graphisme sans vraiment me fixer de limites. Après, comme en musique, j’adore collaborer avec des gens qui sont doués dans leur domaines, comme Henri Vogt par exemple, qui m’a tiré le portrait plus d’une fois.

 

J’ai remarqué que ton chien était très important pour toi, il t’inspire ? Pour le morceau “Breathless” par exemple ?

C’est vrai qu’on pourrait croire que c’est un chien sur ce morceau, mais l’idée était plutôt de jouer avec des respirations humaines liées à diverses situations (quelqu’un qui court, qui danse, qui fait l’amour…) afin d’apporter un côté humain au morceau. “For my dog” par contre est, comme son titre l’indique, une sorte d’hommage à mon chien.

 

Ça fait quel effet d’avoir une page Wikipédia à ton nom ?

À la base, j’ai surtout créé cette page pour répondre à certaines questions qui reviennent assez souvent (d’où vient le pseudo “Sovnger”, quel est ton parcours, etc…). Une façon comme une autre de regrouper sur une même page plusieurs infos que l’ont pourra trouver sur divers blogs/magazines… La page est en attente pour le moment, j’espère qu’elle sera validée…

 

Quelle serait la journée parfaite pour toi ?

Me lever vers 11-12h. Prendre un petit déjeuner au lit. Bosser sur le montage vidéo d’un épisode de “This is Sovnger” jusqu’à 17-18h. Sortir le chien en forêt avec ma copine pendant une bonne heure. Manger une bonne pizza en se matant un film en amoureux. Puis, vers 21h-22h me poser au studio et produire jusqu’à ce que sommeil s’en suive !

 

Par quoi comptes-tu commencer ton set ce soir ?

Je vais commencer tranquillement avec une sorte de compromis entre techno et deep-house. Il faut s’avoir s’adapter au plateau, au public. Je vais commencer doucement puis finir par du “violent” pour permettre au Dj qui passe après moi d’enchaîner au mieux étant donné son style (Tha Trickaz / plutôt Dubstep).


L’interview se finit par cette dernière question. L’artiste nous donnera un petit conseil culinaire (le restaurant les 3 Chevaliers à Strasbourg) et nous fera une dernière blague juste avant de se lever et de se diriger vers la scène.


Interview réalisée par Guillaume Simonin

Articles similaires

INTERVIEW #36 – Roméo Elvis au Chill Up Festival À l'occasion de la 5ème et dernière édition du Chill Up Festival, nous avons interviewé le belge Roméo Elvis... une rencontre riche et intéressante !
PORTRAIT – M.A BEAT! aux 10 ans de L’Autre Canal… À l'occasion des 10 ans de L'Autre Canal, la rédaction est allée à la rencontre du groupe nancéien M.A Beat pour une interview fort sympathique
INTERVIEW #35 – Rencontre avec Zadig, fondateur du label Construct Re-Form ! C'est dans le cadre de sa venue à L'Ostra Club à Nancy, le 31 Octobre dernier, que nous avons rencontré Zadig, fondateur du label Construct Re-Form
  • Interviews |
    25 mai 2013 at 22 h 28 min

    […] Interview #3 – Sovnger […]

  • Lire les articles précédents :
    Felxprod

    Bonjour à tous, Aujourd'hui nous avons fait la découverte d'un talentueux producteur : Felxprod. Etudiant en droit, ce jeune producteur nous propose des morceaux de très bonne qualité, plutôt tournées vers la mélodic-dubstep. Alliant des synthés...