Interviews

Interview #4 – Stanislas Sound

Image

Vendredi soir avait lieu la première date du groupe Stanislas Sound, au complet. Nous avons eu le plaisir de les interviewer quelques minutes avant leur entrée sur scène. Rencontre avec des artistes ambitieux, plein de talent et forts sympathiques.

Pour commencer, je vais vous laisser vous présenter :

Matthew (Le Chevallier), deuxième année de pharmacie.

Clément (Waechter), quatrième année de médecine.

Gautier (Heintz), troisième année en école de commerce.

Depuis quand date la fondation du groupe, ou plutôt le début de l’aventure ?

Matthew : En gros l’aventure, ça a commencé sur vous deux (en regardant Clément et Gautier).

Clément : Ouais, ça a commencé Gautier et moi fin 2011,  j’ai commencé à tâté un peu les logiciels, et a travailler avec un clavier.

Gautier : Moi j’ai suivi Clément directement après.

Clément : Ensuite il a fallu attendre fin 2012, début 2013 pour que Matthew vienne compléter le groupe et qu’on réussisse à sortir quelque chose de concret et d’abouti.

Une question basique : l’origine du nom du groupe ?

Matthew : C’est à cause de Paris en fait.. (rires)

Gautier : Si tu veux, on vient du même lycée. On a fait tout le collège et lycée presque ensemble, et au début on se disait pourquoi pas prendre le nom de notre lycée.

Clément : C’était le lycée Providence (à Thionville).

Gautier : Après on a plutôt pensé à un lieu qui nous rapproche tous, et on a pensé à la Place Stanislas.

Clément : C’est là que tout a commencé quasiment, là où on est devenus plus proches ; et on a commencé à faire de la musique dans cette ville (Nancy), donc c’est ce qui représente le plus de choses pour nous.

Gautier : Et puis Clément habite pas loin de la Place Stanislas.. (rires)

On constate que vous avez clairement un style deep-house ; c’est quoi vos influences, et vos artistes préférés ?

Matthew : Chez Damier, tous les gens de la nouvelle génération qui font de la house.

Clément : Moi j’ai commencé à faire du son sur Kink, c’est vraiment la grosse influence.

Gautier : Sinon après, on a tous commencé avec Daft Punk, Vitalic..

Matthew : Daft Punk t’as dis ? Connais pas.. (rires)

Gautier et Matthew : De Crécy, Miss Kittin, les classiques de l’électro en fait, tous les vieux de la vieille.  Les influences des grands frères en fait, qui nous ont éduqué. Si on peut appeler ça des frères encore.. (rires)

Vous avez sortis trois morceaux qui ont plutôt bien marchés
(“Lucia“, “North Beach” et “Rising“). 
Le prochain, il est pour quand ?

Matthew : Le prochain il est pour quand ? Très bonne question.. (rires). Il y a pas mal de trucs en cours, on a tous des petits morceaux qui durent 30 secondes à 1 minute, avec pleins de parties sympas à exploiter..

Clément : On sait pas trop sur quoi se concentrer, on va mettre sur la table tout ce qu’on a en cours et on verra.

Matthew : On a pas pu se voir vraiment pendant deux mois, on étaient chacun de notre côté, à droite à gauche..

Clément : C’était un peu la trêve.

Gautier : Chacun a des plannings totalement différents en fait.

Clément : On a quand même pas mal de projets qui peuvent aboutir sur quelque chose de pas mal, il faudrait juste qu’on se cale pour les finir. Là on aimerait bien partir sur quelque-chose de vraiment deep. L’automne va arriver, on se dit qu’il faut un truc moins joyeux..

Matthew : Un truc avec des feuilles oranges et de la pluie quoi.. (rires).

Clément : Voilà, on a déjà trouvé la pochette.. (rires). Sinon ça part aussi dans un truc vraiment funky avec de la guitare.

Gautier : C’est un son qui passe un peu partout. Techno, deep, house. Un peu inclassable.

Matthew : On va essayer de faire ça au plus vite, sans bâcler les choses.

Avec quel artiste aimeriez-vous travailler ou collaborer ?

Clément : Matthew Le Chevallier.. (rires)

Gautier : Là on a un gros truc qui arrive, une grosse collaboration.. Je sais pas en fait si on peu dire avec qui ou pas..

Comme vous voulez..

Clément : Concrètement, c’est un mec que j’ai découvert durant un live de Breakbot, j’ai découvert une de ces musiques, c’était de la Nu-Disco pure et dure, et j’ai adoré. On est entrés en contact récemment et il nous a proposé un truc.

Gautier : Là on a un remix, c’est pas mal.

Matthew : Pour commencer c’est déjà bien.

Sinon, la réalisation de clips est devenu importante pour certains artistes.
Vous avez prévu de faire un clip prochainement ?

Matthew : Il y a eu de la prévision cet été, on a failli faire un truc bien, mais au moment où j’ai commencé à contacter la personne, tout son matos est tombé en panne. C’est un amateur à la base, comme nous.

Cément : C’est quand même très pro ce qu’il fait..

Matthew : C’est vrai que ses vidéos sont fats ! Il m’avait proposé de faire un truc, cet été on s’est vus, mais du coup sans son matos sur lui.. Mais un clip, oui, pourquoi pas.

Gautier : Nous on est super motivés. Après, un truc que je vous ai pas dit encore les gars.. (en regardant Matthew et Clément).

Matthew : On l’apprend en direct alors.. (rires)

Gautier : J’ai discuté avec un ami à mon frère qui est dans la vidéo, il fait des clips, son meilleur a fait environ 300.000 vues sur YouTube il me semble, et il m’a parlé d’un projet qui pourrait peut-être aboutir à quelque-chose. Pour l’instant on est encore dans le flou, mais pourquoi pas, on est ouverts à toutes propositions.

Matthew : Appel d’offres.. (rires). Avis aux amateurs !

Clément : C’est clair qu’on y pense beaucoup.

C’est une de vos premières dates, vous vous sentez comment ?

Matthew : J’avoue que j’ai pas mal fréquenté l’Envers Club il y à 2 ans. Du coup, se retrouver derrière les platines ça va faire un peu bizarre. Tu vois le monde différemment. Ca va être cool, j’ai hâte !

Clément : Moi quand j’avais commencé à faire de la musique, c’était un peu pour moi et mes potes. Après quand on a vraiment commencé à sortir des morceaux aboutis, je me suis dis que ça serait vraiment cool que ça passe à l’Envers Club. En plus on est venus tellement de fois ici découvrir pleins d’artistes ; passer nos propres sons ici, c’est plutôt cool !

Gautier : Après, tout a été dit. C’est la première fois qu’on fait une date tous ensemble, du coup c’est un peu symbolique. Petite appréhension, c’est normal.

Après celle-là, vous avez d’autres dates de prévues ?

Gautier : Le problème c’est que moi je vais partir en Chine pendant 3 mois pour mes études, et ensuite je sais pas encore ce que je vais faire quand je rentre. Soit je vais sur Paris et je fais un stage, ou alors je trouve un truc totalement fou en Asie, et je fais un stage là-bas. Du coup pour l’instant on a pas encore réfléchit à ça.

Matthew : C’était vraiment la seule date qu’on pouvait faire tous les trois.

Clément : C’est pour ça qu’on a sauté dessus. Après c’est pas dit qu’on peut pas faire des dates à deux..

Matthew : Si on est à deux derrière les platines, il y aura peut-être une marionnette à la place de Gautier.. (rires)

Clément : Dans l’idéal, on viendrait avec un tee-shirt avec la tête de Gautier dessus.. (rires)

Matthew : Peu importe la date, on est preneurs. Encore une fois, appel d’offres..

On va finir avec une question très personnelle. Votre sandwich préféré du McDo ?

Matthew : J’avoue que là, le Big Tasty est revenu il y a pas longtemps, et du coup quand j’ai remis les dents dessus, c’était pas trop mal.

Clément : Moi, j’adore le Filet-O-Fish.. (rires). Non je rigole, moi j’adore le McChiken.

Gautier : Euh.. Moi perso, c’est le CBO. Le CBO met tout le monde d’accord je pense.

Matthew : Je crois c’était la question la plus intéressante de l’interview, il faudra bien la surligner.. (rires)

Un dernier mot pour finir ? 

Merci pour la bière déjà.. (rires)

C’était cadeau ça..

Clément : Merci encore.

Matthew : Pour finir bah.. Ouah l’délire j’ai envie de dire !

Gautier : Ouah l’délire, et pis Stan Love, Stan Merci.. (rires)

Interview réalisée par Guillaume Simonin

Articles similaires

INTERVIEW #36 – Roméo Elvis au Chill Up Festival À l'occasion de la 5ème et dernière édition du Chill Up Festival, nous avons interviewé le belge Roméo Elvis... une rencontre riche et intéressante !
PORTRAIT – M.A BEAT! aux 10 ans de L’Autre Canal… À l'occasion des 10 ans de L'Autre Canal, la rédaction est allée à la rencontre du groupe nancéien M.A Beat pour une interview fort sympathique
INTERVIEW #35 – Rencontre avec Zadig, fondateur du label Construct Re-Form ! C'est dans le cadre de sa venue à L'Ostra Club à Nancy, le 31 Octobre dernier, que nous avons rencontré Zadig, fondateur du label Construct Re-Form
  • Interviews |
    9 septembre 2013 at 16 h 29 min

    […] Interview #4 – Stanislas Sound (Envers Club) […]

  • Lire les articles précédents :
    Mix #2 – Jack The Recreator

    - Bonjour à tous ! La fin de l'été approche, mais nous on continue à faire la fête ! Ce mois-ci, pour le mix du mois, on a le plaisir d'accueillir un invité spécial :...