Interviews

Interview #6 – Make The Girl Dance

artworks-000080089159-89rypj-t500x500

Interview #6 – Make The Girl Dance

Samedi 17 Mai, nous arrivons à l’hôtel des Make The Girl Dance. Sur la terrasse, aux bords de la piscine, nous commençons l’interview. Si vous n’aimez pas lire ou simplement si vous avez la flemme, on vous invite à l’écouter, le lien est à la fin.

Bonjour à vous, dans un premier temps je vais vous laisser vous présenter ?

Greg : « Je suis Greg »

Pierre : « Je suis Pierre »

Greg : « Et nous sommes Make The Girl Dance »

Pourquoi avoir choisi comme nom de scène « Make The Girl Dance » ?

Pierre :  « L’histoire est superbe, on faisait de la musique au début pour rigoler, puis ensuite à l’époque il y avait un site du nom de MySpace, un peu comme Facebook, mais où les gens parlaient d’abord de musique et après ils baisaient, et comme moi j’étais fan de rock et surtout de Franz Ferdinand, dans une interview on leur a demandé “Pourquoi vous faites de la musique ?” et ils ont répondu “Pour faire danser les filles” d’où le nom de Make The Girl Dance. Ils ont tout a fait raison, si tu fais danser les filles tu as tout gagné, et donc on s’est dit que ça ferait un beau nom de groupe. »

Quels sont les artistes qui vous ont inspirés ?

Pierre : « A la base moi j’étais DJ et Greg faisait de la musique, je voulais faire un truc à la LCD Soundsystem, Rinôçérôse, un mélange Rock et Electro. On étaient sur du Daft Punk premier album, ce genre de choses. Après on a évolué, comme tout le monde, après tu découvres des trucs comme les Bloody Beetroots, Modek… Mais mes influences de fond, moi, c’était rock, hip-hop, électro. »

Greg : « Moi c’était plus électro. »

Quels artistes dans le domaine de « l’électro » sont au top pour vous lors de cette saison 2013-2014 ?

Pierre : « Gesaffelstein »

Greg : « En tout cas moi il me fait danser, contrairement à Klingande »

Pierre : « Du coté de Bromance, il y a eux de belles choses, mais il y a rien d’aussi fort que Justice ou les Daft Punk »

Votre premier succès est « Baby, Baby, Baby » avec un clip assez provoquant, quelle a été votre réaction suite à ce « buzz » ?

Pierre et Greg : « La Surprise »

Pierre : « On s’est dit, si on sort un morceau sur MySpace, autant faire un clip, quand on a eu cette idée c’était pas pour provoquer, car on s’est dit, que c’est un genre de flashmob avec trois nanas toutes nues, je l’ai vu 2000 fois aux infos, ça fait 20 000 vues sur 20 secondes aux infos, et la veille on se disait si ça fait 20 000 vues ça serait chouette. Au total on a fait 3 millions de vues, il y a eu un effet boule de neige, et les gens on dit que c’était bien pensé. On a prit des filles genre “girl next door” et non des pornstars, et donc ça a fait un truc frais. On a été les premiers surpris par ce buzz »

Greg : « Puis je pense qu’elles l’ont fait pour de vrai. »

Suite à cela, des succès avec des clips complètement barrés et à la fois provocants, et tout d’un coup vous revenez avec « Dancing in Nowhere » avec un clip qui, pour ma part, m’a fait rire. Pouvez vous nous décrire ce titre et le choix de ce clip après des années d’absence ?

Pierre : « Au début on a fait un buzz, puis ensuite on a sorti “Kill Me” qui a aussi buzzé, puis après on a fait un album, on s’est pas dit à chaque fois qu’on va faire un clip on va créer le buzz, on a fait des clips qui nous correspondaient, mais effectivement après l’année derniere, après la sortit d’un album, tu tournes et après tu as un creux, comme tout les groupes, puis on a sorti “Girlz” que les gens ont trouvé bizarre. »

Greg : « Pour moi je le trouve, encore maintenant, hyper cohérent avec ce qu’on pouvait jouer, et les gens l’ont reçu mal, genre rien à voir avec ce que l’on faisait »

Pierre :  « Du coup, après, on avait ce morceau “Dancing in Nowhere” qui était bizarre parce qu’il était ultra planant, plus pour les trentenaires, moins pour des jeunes qui sautent partout, et on s’est dit “sortons le” et les gens, finalement, disent que ce morceau est bien. Du coup, comme d’habitude, on a dit on va faire un clip, et allons le faire aux Etats-Unis car ça coûte le meme prix qu’à Cergy. À la base je voulais voir des vieux tout nus de 80 ballets, pour qu’on trouve cela mignon »

Greg : « On voulait pas que ce soit moqueur »

Pierre : « On a trouvé cette idée de hippies, qui font un trip dans le desert, et le refont 50 ans après, on a trouvé cela vraiment mignon. Pour moi c’est un des clips que je préfère, car il est beau et esthétique, et la musique on l’aime bien »

Quand vous êtes en studio ou autre, qu’est qui vous inspire pour créer ? 

Greg : « Alors là c’est très différent. Pierre a des idées, alors que moi j’ai une vraie passion pour les synthétiseurs. Moi je vais kiffer de faire des boucles, d’écrire des sons, de chercher des lignes, je peux y passer mes journées, et c’est ça qui va m’inspirer »

Pierre : « Quand Greg arrive, il me fait écouter des boucles, et je trouve ça bien, et ensemble on cherche à trouver une structure et des instruments, et je vais créer pour arriver à un morceau, car j’aime bien les morceaux.

Greg : « Moi, à titre perso, c’est très ringard, mais moi ce qui m’inspire forcément c’est les voyages, les endroits. C’est ringard mais c’est la vérité. »

Un album en préparation ou simplement des EP’s. ?

Greg : « Pour le coup un deuxième album. »

Pierre : « Moi dès le début j’ai dis que les albums ne servaient à rien dans notre genre de musique, mais comme on avait des labels américains, et qu’ils nous on dit qu’il fallait un album “sinon vous n’êtes pas un groupe”, on y a pensé. Puis c’est toujours chouette de dire qu’on a fait un album, je me dis que je l’emporterais avec moi. Finalement c’est intéressant ce style d’album, tu peux mettre des trucs différents, du coup on a quasiment fini un album, il devrait être fini avant l’été et sortira sûrement en automne. »

Greg : « Pour ma part cet album m’excite beaucoup.

Pierre : « C’est l’album de la maturité, mais normalement le deuxième c’est l’échec, et le troisième c’est l’album de la maturité. »

Pierre on te connait plus en tant qu’animateur dans des émissions comme le « Morning Café »  ou la reprise du « Hit Machine », est-ce qu’on t’a rappelé depuis ton départ ? 

Pierre : « Oui, alors après j’ai donné un signal, quand je me suis barré, les grenas de la télévision se sont dit “il veux plus faire de télé, mais que de la musique”. Je me suis remis à produire des émissions, on m’a rappelé mais ce n’était pas satisfaisant. C’est pas un truc sur lequel j’ai fais une croix, ça sera toujours mon métier, mais j’ai besoin des 2 pour vivre.

Justement, quel émission vous regardez le plus souvent quand vous êtes en France ?

Greg : « Moi je reste sur ces merdes, sur les crimes, la bac de Nancy, la bac de Marseille… Moi j’aime bien le quotidien des mecs de la police ou de la gendarmerie, ça me flingue mes nuits, et ça me flingue mon moral et je me dis quelle vie de merde, où il y a des voleurs et des gens qui mettent des coup de cutter. »

Pierre : « Moi, j’avais une période très cuisine, mais avec l’arrivée d’enfants en bas âge, je me suis orienté vers Gulli, mais j’aime toujours des Confessions Intimes des trucs dans le genre.

Greg : « Mais le top du top reste Faite Entrer l’Accusé, j’en loupe aucun, mais ca me stress. »

Dans quel pays vous vous sentez le mieux ? Je parle au niveau de l’accueil, de la bouffe et du public…

Greg : « Indiscutablement L’Asie, mais c’est pas un pays, c’est un continent, j’hésite entre Corée et Thailande, car moi la bouffe c’est la Thailande. »

Pierre : « En termes de public et d’accueil, c’est vrai que l’Asie même si c’est pas un pays, car quand tu arrives là-bas et que tu es français ils sont fous, ils ont l’impression que c’est Daft Punk, ils sautent partout, t’arrachent tes chaussures, et la bouffe est plutôt pas mal. »

Pierre : « Après Asie super, les publics comme aux Etats-Unis ne sont jamais ouf, après il y a l’Espagne, moi j’adore ce pays, le public s’est très bien adapté. Après l’Allemagne, la Suisse. »

On peux suivre aussi vos péripéties à travers vos vidéos, quel a été votre plus grosse connerie ?

Pierre : « Dans Kill Me, on a fait fait pas mal de conneries, mais c’est pas en vidéo ; mais en Espagne, j’ai pissé sur le sweat de Greg, car en concert je bois beaucoup d’eau, et j’avais très envie de faire pipi, et en Espagne l’accès aux toilettes était loin de la scène, donc d’habitude je pisse dans un verre discrètement accroupi. Là le verre était plein donc j’ai cherché ailleurs et là j’ai vu un morceau de tissu et j’ai fini sur le morceau de tissu, et Greg me regarde et me dit tout gentiment “c’est mon sweat” »

Greg : « Pour ma part celle-là je la regrette, le pull faisait 2 kilos après, c’était vraiment l’enfer. Mais on en a fait d’autres, mais on peux pas tout raconter. »

Pierre : « Mais on se fait marrer plus entre nous. »

Greg : «  Sinon j’ai essayé toutes les bouffes du monde et ça c’est génial. »

Travaillant dans un club sur Nancy du nom de « L’Envers Club », quels souvenirs retenez vous dans ce club ?

Greg : « Qu’on adore attention, mais alors grave ! C’est un de nos favoris, et de très très bons souvenirs. Quand tu y vas tu t’attends à tout, tu sais que l’accueil, va être génial, on allait jouer et manger au bowling c’est génial ! »

Pierre : «  Vous êtes quelques clubs rares, où à chaque fois c’est blindé, on y a joué 3 ou 4 fois c’était blindé, le public est un public idéal, ils sont là pour s’éclater. Mais L’Envers à chaque fois que tu y vas tu es content de jouer. »

Par quel son allez vous commencer votre set ce soir ?

Pierre : « Ça faut y penser, j’allais t’en parler, comme nous on construit notre set, on joue pas des CD, on joue une intro, et comme on a du mal à trouver des nouveaux morceaux qui nous correspondent, ça fait 6 mois qu’on joue la même intro, et on en peux plus. Nous sommes passés directement à notre deuxième morceau. »

Greg : « Je me demande si c’est pas le remix de Fukkk Offf, 24/7 Non Stop. »

Questions diverses.
Question mode : pour vous une bonne paire de chaussures c’est ? 

Greg : « Pour moi c’est des très belles bottines. Au sens mec, c’est pas la tatane hein ! »

Pierre : « Pour moi c’est plus une belle paire de Vans Hi Sk8 et des Nike un peu petées, c’est pas mal. »

Je vois que vous avez des tatouages. Quel est le plus délirant qui vous vous êtes fait ?

Greg : « Moi c’est Jacques Chirac sur la nuque »

Pierre : « Moi j’ai une maison sur la côte »

Greg : « Après moi pour mon fils, j’ai une pièce de Légo »

Pour vous la bonne série c’est ?

Greg : « Dexter »

Pierre : « The Walking Dead ».

Un bon jeux vidéo c’est ?

Pierre : « Call Of Duty, quand tu es avec un pote et qu’en réseau tu le démonte »

Greg : « Uncharted 3 »

La question du boss : quel est votre sandwich préféré chez Macdo ?

Greg : « Le C.B.O »

Pierre : « Le Double Cheese »

Merci à vous pour cette interview, à bientôt !

Interview réalisée par Aristian Martin

©2014 – We Love Nancy / Roy Music

Articles similaires

INTERVIEW #36 – Roméo Elvis au Chill Up Festival À l'occasion de la 5ème et dernière édition du Chill Up Festival, nous avons interviewé le belge Roméo Elvis... une rencontre riche et intéressante !
PORTRAIT – M.A BEAT! aux 10 ans de L’Autre Canal… À l'occasion des 10 ans de L'Autre Canal, la rédaction est allée à la rencontre du groupe nancéien M.A Beat pour une interview fort sympathique
INTERVIEW #35 – Rencontre avec Zadig, fondateur du label Construct Re-Form ! C'est dans le cadre de sa venue à L'Ostra Club à Nancy, le 31 Octobre dernier, que nous avons rencontré Zadig, fondateur du label Construct Re-Form
Lire les articles précédents :
Disney se met à la sauce Marvel

Big Hero 6 Hier est sortie la première bande annonce du 54ème opus des studios Disney, intitulé "Les Nouveaux Héros". Ce film d’animation aura pour thème les supers héros, sujet qui cartonne en ce moment,...