Cinéma

Jupiter Ascending : le nouveau bébé des créateurs de Matrix

Quand le chef demande si quelqu’un est motivé pour écrire un article, en général je regarde quand même de quoi il en retourne. Là j’ai juste eu à voir le nom d’un des acteurs : Eddie Redmayne. Ma passion pour les roux me perdra. Mais cela m’a permis de découvrir la bande-annonce et l’univers du nouveau film de Lana (anciennement Larry) et Andy Waschowski. On leur doit quand même la trilogie Matrix et le magnifique Cloud Atlas, ce qui n’est pas rien quand on y pense, car même si le dernier a été légèrement controversé, cela n’en reste pas moins une réussite visuelle absolue.

On retrouve au casting la talentueuse et envoûtante Mila Kunis, le talentueux et envoûtant Sean Bean (va-t-il mourir ? Va-t-il survivre ?), le talentueux et envoûtant Channing Tatum, et encore pleins d’autres acteurs et actrices talentueux et envoûtants (dont Eddie Redmayne, haaaa, extase et frissons).

Le pitch de ce nouveau film est le suivant : on a une ptite nénette, immigrée russe, nommée Jupiter Jones (on a eu plus original je vous l’accorde, mais tout le monde ne peux pas s’appeller Blue Ivy ou North West) qui nettoie des toilettes pour gagner sa vie. A la base, ça ne fait pas trop rêver. Puis un jour, elle rencontre Caine (comme Michael, sauf que c’est pas le même), qui est un chasseur militaire et également un être venu de l’espace (mais en version sexy, pas comme les petits hommes verts de Mars Attack).

Il est venu sur Terre exprès pour retrouver sa trace, autant vous dire que si un mec qui ressemblait à Channing Tatum version mutant sexy me courait après, je serais plutôt jouasse, mais passons. Après cette rencontre des plus sensationnelles, Jupiter se rends compte que grâce à son ADN, elle peut changer le cours de son destin et devenir leader de l’univers.

Personnellement j’adore, j’adhère, ça sent bon la sci-fi ; ces histoires de dynasties ça me fait penser à Dune de Franck Herbert, ça sent le Star Wars, Skydoll et compagnie. On ne peut que saluer le travail apporté à l’image et aux effets spéciaux, un domaine ou les Wachoswky ont rarement déçus.

Alors que le film devait sortir en juillet 2014, la date a été repoussée à 2015. Dans tous les cas, le staff de We Love Nancy ira le voir et promis on vous fera une belle chronique pour vous donner nos impressions sur ce film qu’on attends de pieds fermes !

Louise.

Articles similaires

CINÉMA – Monsieur & Madame Adelman, une odyssée de l’amour Nicolas Bedos, homme de lettres et de télévision, personnage controversé, héritier d'un humour bien marqué, relève à 36 ans un pari audacieux avec ce film
PORTRAIT – Rémi Verdel : réalisateur, monteur, producteur… Rémi Verdel est un artiste nancéien un peu touche-à-tout qui nous a charmé par son travail acharné, son style particulier et sa bienveillance certaine
CINEMA – Moonlight : le film bouleversant du réalisateur Barry Jenkins, nommé pas moins de 8 fois aux Oscars Réalisé par Barry Jenkins, il a déjà remporté le Golden Globe du "Meilleur film dramatique" et se retrouve nommé 8 fois aux Oscars, ce n'est pas un hasard
CINÉMA – Les sorties tant attendues du mois L'hiver approche, c'est le moment de se faufiler en salles obscures et de se mater un bon film. Ce mois-ci de bonnes surprises sont à l'affiche
CINÉMA – The Revenant, notre avis… Spoiler : à la fin, DiCaprio décroche (enfin !) un Oscar avec ce film.
Lire les articles précédents :
Old School Division #13

J'arrive à l'ancienne. Façon old school et moderne.