Musiques News

MUSIQUE – Joe Cocker range définitivement son micro

Joe Cocker, Los Angeles, 18.04.2010-008343_2

Lundi 22 décembre 2014, c’est un choc mais finalement pas une surprise. A l’âge de 70 ans, Joe Cocker n’est plus. L’icône de la musique britannique nous a quitté des suites d’un cancer du poumon qui le harcelait depuis de nombreuses années. Une légende nous a quitté.

Je me souviens du 6 septembre 2013,  j’ai une place gratuite pour aller voir un concert à la Foire de Châlons-en-Champagne. Je ne sais pas qui chante mais j’y vais, armé de mes potes et mes bières. Il est 19h00, les milliers de personnes assises dans l’herbe se lèvent comme un seul homme. Un petit vieux vient de monter sur la scène. Merde ! Hier c’était Gérard Lenormand et demain c’est Patrick Bruel, que vient foutre Joe Cocker dans ce trou ?

Pendant l’heure de concert, on a eu le droit aux classiques Unchain my heart, Summer in the city, You are so beautiful et You Can Leave Your Hat On. Avec en point d’orgue le magnifique With a Little Help from My Friends qui clôturera la prestation sous une pluie torrentielle mais une foule émerveillée. Alors oui, pendant le premier quart d’heure c’était poussif et on sentait le poids des années et de la maladie dans la voix du rockeur de Sheffield, mais la magie a finie par opérer. Parce que la magie finie toujours par opérer avec Joe Cocker.

Révélé aux oreilles du grand public à Woodstock, Joe n’a alors que 25 ans et impressionne déjà. Enfant du rock et fan invétéré d’Elvis, c’est dans cette voie là qu’il entreprend son parcours musical. Avec le succès qu’on lui connaît. Grand rockeur à la voix surpuissante, il se découvrira rapidement un bluesman de génie. On dit de lui qu’il est l’un des plus grands chanteurs blancs de musiques noires. Certains vont même jusqu’à dire de qu’il est un soulman blanc. Et c’est peu dire. Nombre de ses classiques seront repris partout à travers le monde, Joe Cocker est intergénérationnel.

Pour les moins de 25 ans, le Eminem du blues n’était peut être pas le plus connu parmi les Jimi Hendrix ou autres Jim Morrison. Moins beau gosse avec ses grimaces récurrentes, moins charismatique peut être également. Mais qu’importe ! Il est et restera une légende pour tous les amateurs de musique.

Adieu l’artiste et merci pour tout. Comme Robin Williams avant toi, tu rejoins le panthéon des artistes qui nous ont quittés en cette sombre année 2014.

Brice.

Articles similaires

CONCOURS – 2×1 place à gagner pour l’Opening de L’Ostra Club À l'occasion de l'opening de L'Ostra Club pour sa saison 2017-2018, on organise un concours pour vous faire gagner 2x1 place pour assister à la soirée
Concours – 2×2 places à gagner pour la soirée Trap House à LNVRS À l'occasion de la rentrée de L'Envers Club, nous organisons un concours pour vous faire gagner 4 places pour assister à l'événement Trap House
Dour Festival : reportage croisé d’un fan de techno et d’un fan de rap Deux de nos rédacteurs spécialisés en musique ont été en Belgique, au Dour Festival, pour faire un reportage croisé, entre fan de rap et de techno
NANCY – L’artiste Mire vient de sortir son premier EP Entièrement réalisé et produit en indépendance par l’artiste nancéien Mire, le projet "A Meaning of Love" vient de sortir en digital et en streaming
REPORT – Jardin du Michel, Jour #1 : Feder, Jabberwocky, Lorenzo, 2 Many Djs… Pour sa treizième édition, hors de Bulligny cette fois, à Toul précisément, le festival du Jardin du Michel a réuni des artistes divers et variés
Lire les articles précédents :
WLNoël Partie 4 – Sélection musique

À l'heure où cet article va sortir, Noël n'aura jamais été aussi prêt. Malgré tout, il est encore possible de faire les derniers achats de cadeaux jusqu'à la dernière minute et, comme tous les ans,...