Chroniques Musiques

MUSIQUE – “Feu” une vague de chaleur plane sur le rap !

nekslide-tt-width-1300-height-437-crop-1-bgcolor-000000

“Feu” une vague de chaleur plane sur le rap !

Nekfeu, figure de proue des collectifs 1995, S-Crew ou encore L’Entourage et adulée par certain(e)s fans qui l’écoutent plus pour son joli visage que pour ses prouesses musicales, a sorti le 8 juin 2015 son premier effort en solitaire, fruit de plusieurs années de labeur. We Love Nancy écoute depuis quelques jours déjà cet album très attendu, qui débarque comme un incendie criminel dans la grande forêt qu’est le Rap Français. Préparez les Canadairs !

Ken Samaras, plus connu sous le nom de Nekfeu, écume les scènes et les bacs depuis La Source, le premier projet en groupe de 1995 ; groupe dont fait parti le rappeur d’origine grecque. Découvert par les amateurs de Rap en 2011, grâce à son clash mythique face à Logik Konstantine aux Rap Contenders, Nekfeu a posé depuis sur plus de 180 morceaux (selon nos confrères de Rap Genius) avec des groupes comme 1995 donc, ou encore L’Entourage, 5 Majeur, S-Crew ou en projet duo avec Alpha Wann.

Ce Lundi, c’est avec son album sobrement intitulé Feu, un de ses multiples surnoms, que Nekfeu débarque dans les bacs à grand coups de lance flammes. Auréolé d’un succès critique avec la sortie de multiples extraits de qualité (Egérie, Tempête, Nique les clones Part.2…) et premier au classement général iTunes depuis plusieurs jours déjà, Ken dévoile 18 titres et 2 titres bonus à l’intérieur de cette galette, dont la clarté de la pochette n’a d’égal que le nom du projet.

 

Il peut paraître bizarre d’employer cette formule pour un premier projet, mais on peut dire que cet album est celui de la maturité. En effet, après de multiples morceaux en collectif, Nekfeu laisse parler son alliance « plume, flow, charisme » tout au long de ces 20 morceaux où les feats sont rares et familiaux (Alpha Wann, Doums, Sneazzy ainsi que Ed Sheeran, Amber Simone, Nemir ou encore Spri.Noir). Il fait varier les flows, les thèmes et les timbres de voix pour fournir un CD aux sonorités diverses et aux inspirations marquées : on reconnaîtra notamment le Booba de Lunatic sur certaines phases du titre Laisse Aller, ou le Drake de If You’re Reading This It’s Too Late dans un morceau comme Elle en avait envie.

Même si l’artiste n’est pas allé très loin dans la prise de risques (on pouvait par exemple s’attendre à plus de morceaux comme Egerie), Feu aura le mérite de contenter tous ses fans (et ils sont de plus en plus nombreux). Il ravira les amateurs de technicité sur l’intro Martin Eden, première référence littéraire de cet album, ou sur des morceaux comme Tempête, Point d’interrogation ou Laisse Aller, il fera parler sa plume et son coeur avec des morceaux comme Risibles Amours ou Être Humain, il calmera le jeu avec Princesse et il flattera les radios avec des morceaux plus « pop » comme Reuf, On verra ou Rêve d’avoir des rêves.

En faisant le bilan, après plusieurs écoutes de l’album, ce manque de prise de risques n’est qu’un petit défaut par rapport à la qualité de l’album. On y ressent de belles influences, un travail mûri et soigné, un amour du rap irraisonné et des morceaux sélectionnés avec choix parmi la créativité débordante de l’artiste. Le disque ne plaît pas par son homogénéité mais par sa diversité musicale, et ça fait du bien. De plus, on ne peut que saluer l’imagerie de l’album, les beatmakers et la promotion du projet, déjà sold out dans de multiples FNAC et disquaires et aperçu sur des plateaux comme Le Before du Grand Journal ou dans des journaux généralistes comme Le Monde.

Nekfeu signe un bel album de rap, qui annonce une carrière prometteuse à l’artiste aux multiples facettes. Feu bénéficie déjà d’un succès d’estime sans précédent, espérons pour l’artiste, et pour que nous puissions l’entendre à nouveau, qu’il bénéficiera d’un succès commercial. Nous ne saurons que trop peu vous conseillez d’écouter ces 18 titres si vous aimez le rap, la plume, le flow. Et comme dit Nekfeu dans l’outro de l’album :

J’fournis les graines j’me dis qu’mon large public peut les semer !

Articles similaires

CONCOURS – 2×1 place à gagner pour l’Opening de L’Ostra Club À l'occasion de l'opening de L'Ostra Club pour sa saison 2017-2018, on organise un concours pour vous faire gagner 2x1 place pour assister à la soirée
Concours – 2×2 places à gagner pour la soirée Trap House à LNVRS À l'occasion de la rentrée de L'Envers Club, nous organisons un concours pour vous faire gagner 4 places pour assister à l'événement Trap House
Dour Festival : reportage croisé d’un fan de techno et d’un fan de rap Deux de nos rédacteurs spécialisés en musique ont été en Belgique, au Dour Festival, pour faire un reportage croisé, entre fan de rap et de techno
NANCY – L’artiste Mire vient de sortir son premier EP Entièrement réalisé et produit en indépendance par l’artiste nancéien Mire, le projet "A Meaning of Love" vient de sortir en digital et en streaming
REPORT – Jardin du Michel, Jour #1 : Feder, Jabberwocky, Lorenzo, 2 Many Djs… Pour sa treizième édition, hors de Bulligny cette fois, à Toul précisément, le festival du Jardin du Michel a réuni des artistes divers et variés
Lire les articles précédents :
MODE – Le Cent9

Le Cent9, un magasin où l'on se sent comme à la maison.