Événements Report

REPORT – Retour sur les Eurockéennes 2015 !

DSC_4942 copie

Ce week-end s’est déroulée la 27ème édition des Eurockéennes de Belfort à Sermamagny. Avec quasiment 7 millions d’euros de budget pour cette édition 2015, l’organisation a mis le paquet. Petit retour sur ce festival majeur en France…


102.000. C’est le nombre de festivaliers qui ont foulé les rives du Malsaucy. Chiffre record pour trois jours de festival, surtout lorsque l’on sait que la chaleur oscillait facilement entre 35 et 40 degrés tout au long du week-end. Cependant, la météo n’était pas prête de faire déchanter les milliers de spectateurs venus prendre leur dose de musique ; surtout quand on voit la programmation alléchante de cette année.

Dans un premier temps, et en attendant les premiers concerts, nous nous sommes rendus au niveau du Camping, situé sur l’aérodrome de Chaux. L’organisation avait savamment préparé le week-end. On proposait notamment aux campeurs, à l’entrée du campement, de recharger leurs téléphones moyennant quelques centimes d’euros ; mais également de déposer des objets précieux en consignes durant leur petit séjour. Un petit point positif en plus, surtout si l’on voulait garder assez de batterie pour immortaliser certains instants du festival. On pouvait également se procurer de la nourriture aux quelques stands disposés à l’entrée, ou encore aller se rafraîchir sous la douche, sous cette brûlante canicule. Certains avaient prévu le coup en apportant des piscines gonflables, des douches portatives ou des gants réfrigérés. Chacun sa méthode pour se maintenir au frais ! Des points d’eau potable étaient disposés un peu partout au camping, mais également au niveau des scènes, de quoi assurer une bonne hydratation au public durant la fête.

On notera la superbe ambiance et la belle cohabitation des festivaliers-campeurs entre eux durant ces trois jours. Entr’aide pour installer les tentes, prêts de chaises de camping, un petit brunch par ci, un apéro par là. Le festivalier des Eurockéennes est un homme bon. Nous avons d’ailleurs été, avec notre photographe, recueillir quelques avis. C’est ainsi que nous avons rencontré J-C et Jean-Sébastien, campeurs entre les rangées 10 et 11, qui diront ceci :

Une âme perdue sur le camping trouvera toujours une tonnelle et du son pour l’accueillir !

Cette phrase résume à elle seule l’ambiance qui régnait sur place : partage et convivialité. L’heure des concerts arrive, direction le festival. Pour cela, on adresse une mention spéciale aux navettes et à leurs chauffeurs plus que sympathiques, qui effectuaient des allers-retours entre le camping et le festival, le tout dans une bonne humeur des plus communicative ; même avec un bus rempli de festivaliers surexcités, qui entonnaient parfois des chansons plus que douteuses…

Arrivés sur le site des concerts, on apprécie les stands disposés un peu partout. Nous donnerons un petit plus pour le “Bar du Boulot” qui accueille invités, journalistes, artistes et autres membres du staff pour se désaltérer entre deux conférences de presse ou deux concerts. De nuit, cet espace situé au bord de l’étang de la Veronne, à l’ambiance tamisée et aux lumières bleues enchanteresses, nous laissera totalement charmés.

Capture d’écran 2015-07-10 à 17.06.29

Autre lieu vraiment agréable à découvrir : le Desperados Bar et sa terrasse, qui surplombaient la Plage. On pouvait y jouer au baby-foot, se désaltérer, s’allonger sur un transat, ou apprécier les concerts sans se faire marcher sur les pieds par des festivaliers un peu trop enjoués. Dans le même style, on pouvait se rendre à la belle Terrasse Green Room, avec son grand stand Heineken, surplombé d’une terrasse qui permettait d’avoir pleine vue sur les concerts de la Green Room. Beaucoup d’autres petits endroits étaient vraiment agréables à découvrir, comme l’espace mini-golf, l’espace Ben & Jerry’s ou encore le bar à vins Franc-Comtois. Notre petite promenade effectuée autour des stands, place à la musique !

On commence tout d’abord par aller voir les jeunes représentants de la scène rap française actuelle, avec les prestations bouillantes du parisien Georgio, la beauvaisienne Sianna et les montpelliérains de Set & Match, réunis sur scène au niveau de La Plage. Grosse impression. La relève du rap français est nettement assurée !

On fait ensuite un petit détour du côté de la grande scène où se presse déjà un public plus que motivé. On aperçoit alors une des légendes du reggae-soul : Ben Harper. Accompagné du back bands The Innocent Criminals, le californien de 45 ans a montré qu’il n’était pas là par hasard. Un concert vraiment beau, avec une belle ambiance dans la foule. Petit tour ensuite du côté de Fakear, révélation de l’année dans le monde de l’électro Made in France. Le jeune artiste du label Nowadays Records a su démontrer tout son talent en faisant danser la foule sur les douces notes de ses morceaux les plus classiques. Une invitation au voyage qui marquera beaucoup de festivaliers…

On finira cette première journée du côté de la grande scène avec le show surprenant de l’allemand Boris Brejcha. Bien dissimulé derrière son masque si singulier (un mélange entre le visage de Groot et le masque d’Arlequin) il a distillé une techno minimale des plus rythmée pour achever les festivaliers les plus téméraires.

Capture d’écran 2015-07-10 à 18.42.55


Deuxième jour de festival, deuxième lot de concerts à ne pas manquer ! On commence du côté de La Plage avec des petits sets des Rémois du groupe The Shoes, et de leurs amis. On continuera dans la soirée avec le concert chaud bouillant des jeunes américains de Rae Sremmurd : une ambiance de folie, avec de grosses basses et un public en feu. Parfait juste avant de se rendre au niveau de la grande scène pour aller voir les phénomènes de Major Lazer. La foule est à son comble et les artistes sont au rendez-vous. Un concert, mais avant tout un show scénique, vraiment réussis.

Capture d’écran 2015-07-10 à 18.42.17

Peu après, sur cette même grande scène, les notes inoubliables du morceau “Swoon” s’élèvent peu à peu, dans une douceur magnifique. Le rythme s’intensifie, les têtes commencent à se balancer, les corps à bouger… The Chemical Brothers viennent d’entrer sur scène. Le show lumineux est envoûtant. Le concert monte en intensité à chaque titre, jusqu’à nous laisser dans une phase d’ébahissement totale à la fin. Un concert vraiment marquant !

Les plus courageux finiront la soirée aux bords de la Plage, avec notre talentueux frenchie Rone, qui affole les foules à chaque endroit où il passe. Une belle ambiance, une belle foule, et une acclamation en fin de concert. Un concert beau à voir, comme toujours.

Capture d’écran 2015-07-10 à 18.40.51


Troisième et dernier jour de festival, l’enfant prodige de reggae et plus jeune des fils de Bob, vient se produire sur la grande scène. Damian Marley joue, le public se presse. Du reggae singulier, dans un style particulier, qu’on aime et qu’on chantonne dans la bonne humeur. Welcome to Jamrock ! On peut citer ensuite la performance du groupe sud-africain Die Antwoord qui a littéralement fait monter la température d’un cran sur la grande scène. Entre les phases de bootyshake des danseuses, les cris d’animaux de Yo-Landi Vi$$er, le rap agressif de Ninja, ou les grosses phases techno du Dj masqué Hi-Tek, le public en a pris pour son grade. Grosse énergie, grosse ambiance : un concert inoubliable.

DSC_5841 copie

La prestation envoûtante de Flume en toute fin de soirée, n’a rien a envier à celle des sud-africains. Sur les bords de la Plage, sous une légère pluie aux ambiances tropicales, le jeune australien a réussi à faire danser la foule sous les rythmes endiablés de ses plus grands tubes. Moment mémorable de communion entre le public et l’artiste, qui se fera même applaudir durant de longues minutes en fin de concert.

En s’exilant avant la fin du concert de l’australien, on pouvait apprécier les dernières minutes du show de Sting, ancien leader du groupe The Police, qui a interprété ses plus grands succès, sous un public charmé. Le festival se terminera par un show aérien des Plasticiens Volants, puis sur un feu d’artifice édifiant, lancé au-dessus du lac. Voilà l’heure de quitter les lieux. Pour les automobilistes les plus prudents, un stand situé à l’entrée du parking leur permettait de laisser leurs clés en consigne, avec la possibilité de les récupérer uniquement si leur ethylotest était négatif. Prévention routière avant tout. On se quitte dans la bonne humeur et la sécurité. Cette édition 2015 était une réelle réussite !

Je dirais que c’était un week end éprouvant, mais que j’ai rarement ris autant du matin au soir ! (Si on arrive encore à différencier le matin du soir aux Eurocks…) – Annabel.

En conférence de presse, Matthieu Pigasse, nouveau président des Eurockéennes dira :

Ce festival est une réussite extraordinaire, l’objectif est de l’emmener encore plus loin, dans le respect des valeurs qui le fondent !

On s’attend donc à voir une édition 2016 encore plus réussie. Rendez-vous l’année prochaine !


Retrouvez notre diaporama complet de ces 3 jours de folie, ci-dessous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

©AlexLermechin © WeLoveNancy

Articles similaires

CONCOURS – 2 Pass 3 jours à gagner pour le Jardin du Michel Pour la 13ème édition du Jardin du Michel, nous organisons un concours pour faire gagner 2 Pass 3 jours pour assister à l'intégralité du festival
CONCOURS – 4×1 place à gagner pour Charlotte de Witte à LNVRS 4 places à gagner pour aller voir l'artiste belge de 24 ans Charlotte de Witte lors de sa venue à à Nancy, à LNVRS, le 5 mai !
CONCOURS – 2×1 place pour assister au concert de Laura Cahen à la Salle Poirel Après avoir publié deux EP et donné plus de 150 concerts, Laura Cahen débarque à Nancy à l'occasion de son nouvel album intitulé "Nord"
EVENT – Exposition photos « Entrelacs » de Renaud Schaack Du 21 mars au 15 avril, à la Galerie 1er Degré de la MJC Lillebonne, a eu lieu l'exposition photos « Entrelacs » de l'artiste Renaud Schaack
CONCOURS – 2×1 place pour assister au concert de Frànçois and The Atlas Mountains à L’Autre Canal Dans le cadre des ses 5 ans, Off Kultur s'associe à L'Autre Canal Nancy pour la venue de Frànçois and The Atlas Mountains, le 28 avril prochain
Lire les articles précédents :
CONCOURS – Thinkotton, think different

Découvrez la marque Thinkotton et tentez de gagnez des T-shirts pour l'été !