Musiques

MUSIQUE – Denya Okhra : le couple de l’année !

Denya-Okhra

Denya Okhra : le couple de l’année !

Franchement, y’a rien à dire, l’internet c’est vraiment bien. On peut tout trouver dessus ! Sans faire Skyblog, j’ai réussi à commander un poulet rôti à 5h du matin et à le réceptionner chez moi 30 minutes après. Pour les plus aventuriers, il y a même des sites avec des recettes ! Pour les plus sensuels, sachez que 12% des pages sont pornographiques. Putain, c’est beau. À défaut de l’avoir ailleurs, j’ai la larme à l’œil. Pourquoi ? Parce que pendant que vous lisez cette phrase, 28 258 internautes sont allé sur des sites peu recommandables. Bref, l’objet de l’article portera sur le porno pour oreilles et, plus précisément, sur la dernière découverte qu’on a fait à la rédaction : Denya Okhra.



Depuis quelques semaines, les internautes du monde entier s’affolent autour de ce couple originaire de Tunisie. Youssef et Fatma se sont fait connaître de tous avec de somptueuses reprises de Nirvana et Portishead (le titre “Glory Box” juste au-dessus) ou encore de l’hymne national Tunisien (Humat El Hima) dans lesquels ils posent les bases de leur univers musical. C’est là qu’est d’ailleurs toute la magie de leur musique : reprendre des titres à la manière d’un producteur de musiques électroniques, sans pour autant se contenter de n’utiliser que des ordinateurs.

On retrouve, donc, Youssef JRB qui produit une grande partie des beats à la bouche avec un looper. Sens du rythme et idées viennent se mélanger à la puissance vocale imparable de Fatma Sfar qui fait frétiller nos poils quand elle laisse planer sa voix. Une science de la justesse et de l’envol qui n’est pas sans rappeler les vocalises orientales.



Tout est donc fait à la voix, ou presque, et on sent la sincérité de leur musique dès les premiers battements. Après les covers, viennent, naturellement, les originaux ; à l’image de Doukha qui laisse présager de belles choses pour la suite. Entre trip sous shisha plus ou moins forte ou simple voyage dans les terres orientales, la musique de Denya Okhra fait partie de ces sons qui permettent les voyages immobiles. On est loin de ce que nous bassinent les radios et, franchement, ça fait grandement plaisir.

Article rédigé par Pieral Égorie

Denya Okhra

Facebook // Soundcloud // Youtube

Articles similaires

INTERVIEW #36 – Roméo Elvis au Chill Up Festival À l'occasion de la 5ème et dernière édition du Chill Up Festival, nous avons interviewé le belge Roméo Elvis... une rencontre riche et intéressante !
CONCOURS – 2×1 place pour assister au concert de Laura Cahen à la Salle Poirel Après avoir publié deux EP et donné plus de 150 concerts, Laura Cahen débarque à Nancy à l'occasion de son nouvel album intitulé "Nord"
NANCY – Le Chill Up Festival tire sa révérence avec une édition inoubliable… "Un dernier tour pour la forme" disaient-ils... et bien ce qu'on peut dire c'est que cette dernière édition était une franche réussite. We Love Chill Up
NANCY – On a été à la Release Party de Dirty Work Of Soul Brothers, un garage à bonnes idées… On a été à la Release Party du groupe lorrain Dirty Work Of Soul Brothers. On vous dit tout à propos de leurs projets futurs
PORTRAIT – M.A BEAT! aux 10 ans de L’Autre Canal… À l'occasion des 10 ans de L'Autre Canal, la rédaction est allée à la rencontre du groupe nancéien M.A Beat pour une interview fort sympathique
Lire les articles précédents :
EVENT – Nancy Jazz Pulsations 2015 : la programmation !

Nancy Jazz Pulsations 2015 : la programmation ! Le Nancy Jazz Pulsations vient de révéler la programmation complète de sa 42ème édition. Prévu du 7 au 17 Octobre 2015, le festival promet encore de nous émerveiller...